France : l’assaillant de Marseille détenait un passeport tunisien

Par Jeune Afrique avec AFP

Un policier devant la gare Saint-Charles à Marseille, au lendemain d'une attaque meurtrière, le 2 octobre 2017. © Claude Paris/AP/SIPA

L'assaillant qui a tué dimanche deux jeunes femmes sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille était détenteur d'un passeport tunisien, selon le procureur de Paris. Les enquêteurs mènent des investigations pour confirmer son identité.

Connu des services de police sous sept identités différentes pour des faits de droit commun, l’homme avait été interpellé le 29 septembre à Lyon pour vol à l’étalage.

Dans le cadre de sa garde à vue, « il a alors présenté un passeport tunisien, délivré le 18 novembre 2014 au nom de Ahmed H., né le 9 novembre 1987 à Bizerte en Tunisie », a indiqué le procureur François Molins lors d’une conférence de presse, ce lundi.

Des investigations sont en cours pour s’assurer de l’authenticité du passeport, qu’il n’avait pas sur lui au moment de l’attaque à Marseille.

Deux victimes âgées de 20 ans

Les deux jeunes femmes tuées dans l’attaque sont deux cousines âgées de 20 ans qui résidaient dans la région lyonnaise pour l’une et dans les Bouches-du-Rhône pour l’autre, selon l’AFP.

L’assaillant a tué ses deux victimes de plusieurs coups de couteau. Lorsqu’il a lancé son attaque, dimanche sur le parvis de la gare de Marseille, il aurait crié « Allah Akbar », selon des témoins cités par l’Agence France-Presse. Il a été tué par des militaires de l’opération Sentinelle après avoir attaqué les deux jeunes femmes.

Dimanche soir, le groupe État islamique a revendiqué l’attentat, affirmant via l’un de ses organes de propagande que l’individu « provient des soldats de l’Etat islamique ».