Côte d’Ivoire : le prix bord champ du kilo de cacao pourrait être compris entre 750 et 800 francs CFA

Par Jeune Afrique

Unité de transformation du Cacao dans l'usine de Choco Ivoire à San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire, en mars 2016. © Jacques Torregano pour JA

Le Conseil Café Cacao (CCC) devrait fixer le prix bord champ du kilogramme de fèves brunes dans une fourchette comprise entre 750 et 800 francs CFA, rapporte Reuters.

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, va fixer le prix minimum bord champ des fèves brunes entre 750 et 800 francs CFA par kilogramme pour la saison principale 2017-2018, soit plus que ce qui avait été indiqué auparavant, rapporte Reuters.

Le pays a été durement touché par la chute des cours du cacao durant la dernière saison, qui avait contraint le Conseil Café Cacao, l’organe régulateur du secteur, à diminuer de 36% le prix fixé pour les cultivateurs, en mars.

Le CCC calcule le prix minimum à partir de la moyenne des propositions d’achat sur le marché à terme. Il avait initialement recommandé au gouvernement un prix bord champ compris entre 700 et 750 francs CFA.

Intervention du président Ouattara

Mais, d’après Reuters, le président Alassane Ouattara a donné l’ordre d’augmenter ce prix, afin de réduire l’écart de prix du cacao entre le Ghana et la Côte d’Ivoire.

De fait, le Ghana voisin devrait maintenir pour cette saison les niveaux de prix – plus élevés – de la saison précédente, faisant craindre une explosion de la contrebande depuis la Côte d’Ivoire.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici