Tchad : un Mirage 2000 français s’écrase à N’djamena

Par Jeune Afrique avec AFP

Deux avions Mirage se préparent à décoller le 12 octobre 2015 en Jordanie © Kenzo Tribouillard/AFP

Grosse frayeur pour l'armée française dans le ciel tchadien. Un aviateur français a été blessé jeudi 28 septembre en s'éjectant d'un Mirage 2000 qui s'est écrasé au décollage sur la base de N'Djamena, a annoncé l'armée de l'air.

« L’avion s’est aligné en bout de piste, a entamé la procédure de décollage. L’équipage a alors dû s’éjecter dans des circonstances encore indéterminées », a expliqué le porte-parole de l’armée de l’Air, le colonel Olivier Celo.

« L’appareil, un Mirage 2000, s’est crashé dans l’enceinte de la base. L’un des deux membres d’équipage est retombé dans l’enceinte, l’autre en bordure de base », a-t-il ajouté. Le pilote est indemne mais le navigateur a été blessé à une jambe, a-t-il précisé.

L’appareil s’apprêtait à rentrer en France avec deux autres Mirage 2000 dans le cadre d’une relève d’appareils, a indiqué le colonel Celo. Ce convoyage a été annulé après le crash. Huit Mirage 2000 français sont basés au Sahel – quatre à N’Djamena et quatre à Niamey – dans le cadre de l’opération antiterroriste Barkhane, lancée en août 2014 après l’opération Serval. 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici