Guinée : reprise de l’exploitation de bauxite dans la région de Boké

Par Jeune Afrique - avec AFP

Scène d'émeute à Conakry, la capitale guinéenne, en avril 2015. © Youssouf Bah/AP/SIPA

À l'arrêt depuis plus d'une semaine, les deux principales entreprises minières de bauxite ont pu reprendre mardi leurs activités dans la région de Boké, où des manifestations violentes se succèdent pour réclamer un meilleur accès à l'électricité, à l'eau et au marché de l'emploi, rapporte Reuters.

Cette reprise de l’activité des entreprises minières de bauxite intervient alors que les autorités tentent de négocier une sortie de la crise qui paralyse l’activité économique de la zone depuis plus d’une semaine, rapporte Reuters.

En l’espace de deux semaines, des émeutes ont éclaté à plusieurs reprises dans la région de Boké, faisant au moins deux morts et des dizaines de blessés, d’après un décompte de l’AFP. À l’origine de ces violences, une panne, survenue début septembre, qui a coupé l’accès à l’électricité dans la ville. Les manifestants réclament également un raccordement à l’eau et davantage d’emplois.

« Atteintes à la sécurité des personnes et de leurs biens »

Dans un communiqué publié jeudi dernier et relayé par l’AFP, le gouvernement s’était dit « consterné » par les « atteintes graves à la sécurité des personnes et de leurs biens » et par les « attaques d’une rare violence des symboles et représentants de l’État » dans la région. Il avait notamment déploré des « attaques contre le personnel et les infrastructures de santé » et contre le « personnel et les infrastructures des forces de défense et de sécurité », ainsi que des « destructions d’édifices publics et incendies d’infrastructures socio-économiques de base ».

Le gouvernement avait aussi dénoncé des « entraves à la circulation sur les voies publiques » et des « tentatives de déboulonnage des rails des trains minéraliers ».

Les compagnies minières présentes dans la région avaient dû stopper leurs activités à plusieurs reprises. Parmi elles figurent deux entreprises importantes – le consortium guinéo-chinois Société Minière de Boke-Winning Africa Port (SMB-WAP) et la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) – qui produisent en tout près de 15 millions de tonnes de bauxite par an, soit la quasi-totalité de la production nationale.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici