Maroc : qui est le jihadiste de Tanger Med ?

Par Jeune Afrique

Le port de Tanger Med, au Maroc. © AFP

Le Français d'origine algérienne arrêté le 26 juillet dans le port de Tanger Med s'appellerait Ahmed Laidouni, 45 ans. Un homme bien connu pour son parcours de recruteur d'apprentis jihadistes.

Les autorités marocaines ont annoncé le 27 juillet l’arrestation, la veille, dans le port de Tanger Med d’un jihadiste français d’origine algérienne. Selon nos informations, il s’agit d’Ahmed Laidouni, 45 ans, déjà incarcéré huit mois durant en 1998 et condamné en France, six ans plus tard, pour avoir mis en place des filières de recrutement d’apprentis jihadistes en Afghanistan.

En novembre 2012, il quitte Le Caire, où il s’est installé avec sa famille, pour Lattaquié, en Syrie, où il rejoint les rangs de Jabhat al-Nosra, groupe affilié à Al-Qaïda. Quinze jours plus tard, il rentre au Caire, puis se rend à Madrid, où il achète un véhicule tout-terrain avec lequel il se rend en France. Là, il convainc son beau-frère, également vétéran d’Afghanistan, et un ancien des GIA algériens de l’accompagner.

En janvier 2013, le trio prend la route de la Syrie, où ils offrent le 4×4 à Jabhat al-Nosra. Au retour, Laidouni séjourne en Algérie et se rend à deux reprises à Benghazi, en Libye. Il rentre ensuite en France pour recruter des jihadistes pour la Syrie, en passant par la Tunisie et le Maroc dans l’espoir de tromper la vigilance des autorités. On sait ce qu’il adviendra.