Manuel du mariage mixte à la tunisienne

Jeune Afrique vous explique en bande dessinée le mariage mixte à la tunisienne. © Fatma Ben Hamad

Depuis le 14 septembre 2017, les Tunisiennes peuvent se marier avec le conjoint de leur choix. Ce n'était pas le cas depuis 1973, selon l'énoncé d'une circulaire obligeant les non-musulmans voulant épouser une Tunisienne musulmane à se convertir à l'islam avant de pouvoir sceller leur mariage. Ladite circulaire était anticonstitutionnelle et pourtant systématiquement appliquée. Tout cela vous semble un peu compliqué ? Explication en bandes dessinées.

Les Tunisiennes peuvent se marier avec le conjoint de leur choix depuis mi-septembre. Enfin, c’était déjà leur droit (encore heureux) : c’est surtout la religion dudit conjoint qui posait problème. Légalement, un Tunisien – musulman ou non – peut choisir de prendre pour épouse une non musulmane. Une tunisienne, elle, ne pouvait se marier avec un non-musulman que si l’État le déclarait converti, et ce indépendamment du fait qu’elle se définisse comme musulmane ou non.

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici