Centrafrique : la composition du nouveau gouvernement dévoilée

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra. © Alessandro Bianchi/AP/SIPA

Le gouvernement centrafricain est remanié. Si l'équipe de « Sandjari 2 » n'est pas fondamentalement différente de la première, deux arrivées sont relevées.

Le gouvernement centrafricain a été remanié. C’est ce que l’on a appris, tard dans la soirée de ce mardi 12 septembre. Les changements opérés ne sont cependant pas radicaux. Des ministres phares, tel que Charles-Armel Doubane, détenteur du portefeuille des Affaires étrangères, ou encore Félix Moloua, à l’Économie, conservent leur poste.

Retour de Marie-Noëlle Koyara à la Défense

Le changement le plus notable est le retour au ministère de la Défense de Marie-Noëlle Koyara. Elle avait été nommée à ce poste en janvier 2015, pendant la période de la transition, sous la présidence de Catherine Samba-Panza. Première femme nommée à ce poste depuis l’indépendance, Marie-Noëlle Koyara en avait été évincée en octobre de la même année.

Les plus laudateurs à son égard – ils ne manquent pas – s’étonnent de la voir à la Défense. Plus souvent louée pour sa connaissance du secteur agricole – elle a été cadre à la l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et ministre en charge des Affaires agricoles sous plusieurs gouvernements – que pour son passage au ministère de la Défense, ses affidés la voyait plus à sa place dans ce secteur.

Le ministre de la Défense du premier gouvernement de Simplice Sarandji, Joseph Yakété, était quant-à lui décrié de manière régulière par les parlementaires, dans un pays où ce ministère est, sans aucun doute, le secteur majeur.

Retour du neveu de Michel Djotodia

On remarque aussi le retour de Gontran Djono Ahaba, neveu de l’ancien président Michel Djotodia, dont il avait été le ministre d’État aux Mines, au Pétrole et à l’Énergie. Il revient pour prendre le poste de ministre de l’Énergie et des ressources hydrauliques.

Les observateurs remarquent aussi l’entrée au gouvernement, en tant que ministre de la Fonction publique, de Jean-Louis Opalegna. Il est l’avocat de Jean-Francis Bozizé, fils de François Bozizé, l’ancien président centrafricain.

Le nombre de ministères grossit : il passe de 23 à 34. En revanche, le président Faustin-Archange Touadéra garde entre les mains le processus politique du moment : le dossier du DDR, pour « désarmement, démobilisation et réintégration ».


La liste complète du nouveau gouvernement

1. Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération : Monsieur Félix MOLOUA

2. Ministre des Finances et du Budget : Monsieur Henri Marie DONDRA

3 . Ministre des Affaires Etrangères et des Centrafricains de I’Etranger : Monsieur Charles Armel DOUBANE

4. Ministre de la Défense Nationale et de la Reconstruction de l’Armée : Madame Marie Noëlle KOYARA

5. Ministre de la Justice, des Droits de I’Homme, Garde des Sceaux : Monsieur Flavien MBATA

6. Ministre du Développement de I’Energie et des Ressources Hydrauliques : Monsieur Gontran DJONO AHABA

7. Ministre de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et du Développement Local : Monsieur Jean Serge BOKASSA

8. Ministre des Mines et de la Géologie : Monsieur Léopold MBOLI FATRANE

9. Ministre des Transports et de l’Aviation Civile : Monsieur Théodore JOUSSO

10. Ministre de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation Nationale: Madame Virginie MBAÏKOUA

11. Ministre des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche : Monsieur Lambert MOUKOVE – LISSANE

12. Ministre de la Communication et des Média : Monsieur Ange Maxime KAZAGUI

13. Ministre de I’Intérieur chargé de la Sécurité Publique : Général de Brigade Henri \ryANZET LINGUISSARA

14. Ministre de I’Agriculture et du Développement Rural : Monsieur Honor é FEIZOURE

15. Ministre de I’Elevage et de la Santé Animale : Monsieur Yérima Youssoufa MANDJO

l6. Ministre du Commerce et de l’Industrie: Monsieur Côme ASSANE

17. Ministre des Postes et Télécommunication: i Monsieur Justin GOURN A-ZACKO

18. Ministre de I’Enseignement Primaire, Secondaire, Technique et de I’Alphabétisation : Monsieur Moukadas NOURE

19. Ministre de l’Urbanismeo de la Ville et de I’Habitat : Monsieur Gaby Francky LEFFA

20. Ministre du Travail, de I’Emploi et de la Protection Sociale : Monsieur Jean-Christophe NGUINZA

21. Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de I’Artisanat et du Secteur trnformel: Monsieur Bertrand TOUABOY

22. Ministre de la Promotion de la Jeunesse et des Sports : Monsieur Silvère Simplice NGARSO

23. Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Prptection de I’Enfant: Madame Aline Gisèle PANA

24. Ministre de l’Enseignement Supérieur : Monsieur Jean-Jacques SANZE

25. Ministre de la Santé et de la Population : Monsieur Pierre SOMSE

26. Ministre des Travaux Publics et de I’Entretien Routier : Monsieur Ahamed SENOUSSI

27. Ministre de la Recherche Scientifique et de I’innovation Technologique : Madame Ginette AMARA

28. Ministre de la Fonction Publique : Monsieur Jean-Louis OPALEGNA

29. Ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’innovation du Service Publict ,i,. Monsieur Nabia HAROUNE

30. Ministre dei’Environ r.-.rrt et du Développement Durable : Monsieur Thierrv KAMACH

31. Ministre chargé du Secrétariat Général du Gouvernement : Monsieur Jean-Alexandre DEDET

32. Ministre des Arts, de la Culture et du Tourisme : Monsieur Jacob MOKPEM BIONLI

33. Ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République : Madame Eugénie Lucienne NGBONDO ;

34. Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et des Centrafricains de l’Etranger, chargé de la Francophonie et du Protocole d’Etat: Monsieur Chancel SEKODE NDEUGBAYI.

 

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique