Fermer

RDC : un accident de bus fait au moins 13 morts et une soixantaine de blessés dans le sud-ouest

Par Jeune Afrique avec AFP

Treize personnes ont été tuées et 64 blessées dimanche lorsqu'un bus de transport en commun s'est renversé sur une route du Bandundu, dans le sud-ouest de la RDC. © Lionel Healing/AFP

Treize personnes ont été tuées et 64 blessées dimanche lorsqu'un bus de transport en commun s'est renversé sur une route du Bandundu, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, selon les sources locales.

« La situation est grave, ça fait 13 morts et 64 blessés dans l’accident d’un bus d’une société congolaise qui partait de Kikwit pour Kinshasa sur la route nationale n°1 », a déclaré à l’AFP Léonard Mutangu, maire de Kikwit.

Un correspondant de l’AFP arrivé sur le lieu de l’accident quelques instants plus tard affirme avoir vu des corps inertes par terre alors que d’autres étaient encore coincés sous le véhicule. Des dizaines des blessés se trouvaient également sur la chaussée et plusieurs d’entre eux saignaient abondamment.

« L’excès de vitesse » et « l’ivresse » du chauffeur qui est mort sur le champ seraient à l’origine de l’accident, selon les témoignages des survivants. Les blessés ont été évacués vers un hôpital public de Kikwit, grande ville de la province du Kwilu, située à 20 km du lieu du drame.

La prise en charge des rescapés est difficile

« Nous sommes débordés par rapport au nombre des blessés, étant donné que la pharmacie est sans médicaments, la prise en charge des accidentés pose problème », a expliqué Guy Kilundu, médecin traitant à l’hôpital de référence de Kikwit.

Les accidents sur les routes congolaises sont souvent meurtriers. Vendredi, 11 personnes ont été tuées lorsqu’un camion de transport de marchandises s’est renversé sur une route du Kasaï, dans le centre du pays. En mai, 37 Zambiens ont trouvé la mort dans un incendie provoqué par l’accident d’un autobus dans une localité du sud-est de la RDC frontalière avec la Zambie.

L'accident s'est produit à vingt kilomètres de Kwilu, sur la route menant à Kinshasa. © Google maps