Fermer

Qualifications pour le mondial 2018 : le faux pas de la Côte d’Ivoire, la Tunisie peut souffler, l’Algérie hors course

Par Jeune Afrique avec AFP

Les Ivoiriens ont trébuché face à leurs adversaires gabonais mardi 5 septembre. © Capture d'écran YouTube

Surprise sur ses terres par le Gabon (1-2), la Côte d’Ivoire reste leader de son groupe, même si le Maroc se tient aux aguets pour jouer les trouble-fête. La Tunisie a pour sa part arraché le nul chez son plus sérieux rival, la RD Congo (2-2).

Dans le groupe B, l’Algérie doit dire adieu à son troisième Mondial d’affilée, après avoir été battue à domicile par la Zambie (0-1). Menés au score à la 66e minute, les Fennecs se sont rués à l’attaque en pure perte – en témoigne le penalty raté de Riyad Mahrez. Les Zambiens affronteront lors de la prochaine journée l’équipe nigériane, qui pourrait d’ores et déjà se qualifier en cas de victoire.

Le nul sur le fil de la Tunisie

De leur côté, les Ivoiriens (7 pts au classement) conservent la première place du groupe C, après la mauvaise opération des Marocains (6 pts) au Mali (0-0). A fortiori, tout semble concourir à ce que les deux équipes se retrouvent en « finale » pour une qualification lors de la dernière journée, le 6 novembre, en Côte d’Ivoire.

Dans le groupe A, la Tunisie peut souffler, après le nul face à la RD Congo dans le bouillant stade des Martyrs de Kinshasa. Menés 2 à 0 et dominés dans le jeu, les Aigles de Carthage ont rattrapé leur retard avec deux réalisations en deux minutes. Avec trois points d’avance sur leurs adversaires du soir, ils gardent leur destin entre les mains, avant de jouer les deux équipes les plus abordables du groupe, la Guinée puis la Libye.

La bonne opération des Égyptiens

L’Égypte (groupe E) a réussi là où les Congolais ont échoué, en reprenant la tête de sa poule. Absents du Mondial depuis 1990, les Pharaons (9 pts) ont battu les anciens leaders, l’Ouganda (1-0), grâce à Mohamed Salah. Derrière, le Ghana (3e, 5 pts) reste à l’affût, après son succès écrasant au Congo (5-1) avec un triplé du milieu de l’Atletico Madrid Thomas Partey.

Le Burkina (gr.D, 1er, 6 pts) a sauvé de son côté sa tête in extremis, en égalisant dans les dernières minutes contre le Sénégal (2-2). Mais les Étalons doivent partagent leur fauteuil avec le Cap-Vert, surprenant vainqueur en Afrique du Sud (2-1).

Groupe A

Lundi :

Libye – Guinée 1 – 0

Mardi :

RD Congo – Tunisie 2 – 2

Groupe B

Lundi:

Cameroun – Nigeria 1 – 1

Mardi:

Algérie – Zambie 0 – 1

Groupe C

Mardi:

Côte d’Ivoire – Gabon 1 – 2

Mali – Maroc 0 – 0

Groupe D

Mardi :

Afrique du Sud – Cap-Vert 1 – 2

Burkina – Sénégal 2 – 2

Groupe E

Mardi :

Congo – Ghana 1 – 5

Egypte – Ouganda 1 – 0

NB : les cinq vainqueurs de groupes disputeront le Mondial-2018.