Sénégal : le Premier ministre Mahammed Dionne démissionne

Par Jeune Afrique

Mahammed Dionne, le Premier ministre sénégalais, aux côtés de Macky Sall en septembre 2014 à Dakar. © Photo : Youri Lenquette pour JA

Le Premier ministre sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne a officiellement remis sa démission ainsi que celle de son gouvernement, ce mardi, un peu plus d’un mois après les élections législatives du 30 juillet dernier.

C’est au nom de la « tradition républicaine » que Mahammad Boun Abdallah Dionne a remis officiellement sa démission, ainsi que celle de son gouvernement, au président Macky Sall, ce mardi 5 septembre. Un peu plus d’un mois après les élections législatives du 30 juillet dernier, remportées haut la main par la coalition Benno Bokk Yakaar au pouvoir, cette démission était attendue et annoncée depuis plusieurs jours.

Un nouveau gouvernement « dans les prochains jours »

Un nouveau gouvernement devrait être formé « dans les prochains jours », selon le secrétaire général de la présidence de la République, Maxime Simon Ndiaye, cité par l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Le Premier ministre est un chef d’équipe, il coordonne

Dans son discours devant la presse, suite à sa rencontre avec le chef de l’État, Mahammad Boun Abdallah Dionne a remercié Macky Sall de la « grande confiance qu’il a eu à marquer » à l’endroit de son gouvernement. « Le Premier ministre est un chef d’équipe, il coordonne. C’est donc l’occasion pour moi de remercier également les membres de cette équipe qui ont, je pense, bien travaillé pendant ces trois années », a-t-il ajouté. Le Premier ministre démissionnaire a également assuré que cette équipe gouvernementale avait œuvré à ce qu’« une croissance inclusive est en marche aujourd’hui dans notre pays ».

Mahammed Boun Abdallah Dionne avait été nommé Premier ministre le 6 juillet 2014, à la suite d’Aminata Touré, écartée après avoir essuyé une défaite dans les urnes face à Khalifa Sall, le maire de Dakar, également élu député à la tête de l’une des listes de coalition de l’opposition, et actuellement en détention préventive à la prison de Reubeuss dans le cadre d’une affaire de détournement de fonds présumé à la mairie de la capitale sénégalaise.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique