Côte d’Ivoire : près de cent détenus s’évadent de la prison de Katiola

Par Jeune Afrique avec AFP

Des policiers ivoiriens dans les rues d'Abidjan, en janvier 2012. © Emanuel Ekra/AP/SIPA

Quatre-vingt seize prisonniers se sont évadés dimanche matin de la prison de Katiola, dans le centre de la Côte d’Ivoire. Il s’agit de la troisième évasion en moins d’un mois dans le pays.

D’après une source sécuritaire jointe par l’AFP, « les prisonniers se sont évadés entre 5 heures du matin et 6 heures ce dimanche ».

« Ce sont des lieutenants du célèbre Yakou le Chinois (un ex-prisonnier qui a été tué) qui sont à la base de cette évasion massive, a précisé une source judiciaire à Katiola. Les détenus sont passés par le toit de leurs cellules pour regagner d’autres cellules et ils ont profité de la sortie des corvéables pour casser le grande portail et prendre la fuite. »

Des évasions à répétition

Depuis plusieurs semaines, les évasions se succèdent en Côte d’Ivoire. La veille de la fête de l’indépendance le 6 août, cinq détenus s’étaient échappés de la prison de Gagnoa, dans le centre du pays. Soupçonnés de complicité, quatre gardiens de prison et un civil ont été arrêtés, a informé le maire.

Trois jours plus tard, le 8 août, vingt personnes se sont évadées du palais de justice d’Abidjan, en plein centre-ville, après avoir agressé des policiers. Sept agents (d’encadrement des établissements pénitentiaires) dont « le commandant du palais (de justice) ont été relevés de leurs fonctions et arrêtés », selon le procureur Richard Christophe Adou.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici