Fermer

France : le député franco-marocain M’jid El Guerrab en garde à vue

Par Jeune Afrique avec AFP

Le député de la République en marche, M'jid El Guerrab, est un franco-marocain élu au titre de la 9éme circonscription des Français de l'Étranger. © YouTube/M'jid El Guerrab

M'jid El Guerrab, député LREM de la 9è circonscription des Français de l'étranger, aurait asséné des coups de scooter au socialiste Boris Faure. Une agression ayant entraîné l'ouverture d'une enquête policière à Paris ce vendredi.

Le député de La République en marche (LREM) M’jid El Guerrab a été placé en garde à vue, vendredi 1er septembre à Paris, après sa violente altercation mercredi avec un cadre du Parti socialiste (PS), Boris Faure, toujours hospitalisé depuis, a-t-on appris de source policière française, confirmant une information de France Info.

La garde à vue de M’jid El Guerrab, qui a commencé à 15 heures peut durer 24 heures renouvelables.
Une enquête pour « violences aggravées » a été ouverte le 30 août par le parquet de Paris après l’altercation avec Boris Faure, premier secrétaire de la Fédération PS des Français de l’étranger, qui a dû selon sa famille « être opéré en urgence ». « La victime, toujours hospitalisée, a pu être entendue dans la matinée et a donné sa version des faits », a indiqué une source proche du dossier.

Peu de temps avant son audition par les enquêteurs de la police judiciaire, l’élu avait annoncé sur Facebook qu’il se mettait en congé de LREM et de son groupe parlementaire.

Selon l’hebdomadaire Marianne, qui a révélé les faits, l’altercation s’est produite mercredi après-midi rue Broca à Paris. Selon un témoin interrogé par le journal, le député de la 9e circonscription des Français de l’étranger a « asséné un coup de casque très violent puis un deuxième » à M. Faure, qui est tombé « par terre, en sang ». Un autre témoin affirme avoir entendu M. Faure dire « sale Arabe » au député.

M’jid El Guerrab aurait  réagi à une provocation raciste 

Contacté par l’AFP, M’jid El Guerrab a reconnu un geste violent, tout en affirmant avoir réagi à des « insultes racistes » et à une « agression physique ». « Je m’excuse pour la violence du geste. Et d’ailleurs, je condamne toute forme de violence car en dépit des paroles et insultes proférées, la violence n’est jamais la réaction appropriée. Je regrette d’avoir cédé à la provocation », a-t-il dit.

Le député a indiqué s’être vu prescrire six jours d’ITT (incapacité totale de travail) et annoncé son intention de « porter plainte pour agression ».

Les deux hommes nourrissent un contentieux depuis les élections législatives. M’jid El Guerrab (ex-PS) a remporté la 9e circonscription des Français de l’étranger face, notamment, au socialiste Didier Le Bret.

Le Parti socialiste et La République en Marche ont chacun « condamné » les « actes de violence » commis par M. El Guerrab contre Boris Faure.