Invalidation de la présidentielle au Kenya : la résignation d’Uhuru Kenyatta, la joie de Raila Odinga

Par Jeune Afrique

Le leader de la coalition Nasa, Raila Odinga, à la sortie de la Cour suprême kényane le 1er septembre 2017. © Ben Curtis/AP/SIPA

Dans un discours à la nation, retransmis en direct à la télévision, Uhuru Kenyatta a déclaré vendredi 1er septembre « ne pas être d’accord avec la décision aujourd’hui de la Cour suprême, mais la respecter ». Quelques heures plus tôt, celle-ci invalidait à la surprise générale sa victoire à l’élection présidentielle, en raison « d’illégalités et d’irrégularités » constatées lors du scrutin.

La mine grave, répétant parfois les mêmes phrases, Uhuru Kenyatta avait semble-t-il du mal à encaisser le choc. « Nous sommes prêts à nous présenter une nouvelle fois devant le peuple, avec le même programme pour unifier et développer notre nation », a-t-il indiqué.

Lors de son discours prononcé successivement en anglais et en swahili, Uhuru Kenyatta a également souligné « ne pas être en guerre avec nos frères et nos sœurs de l’opposition ». « Nos voisins resteront nos voisins, quoi qu’il arrive. Soyons des gens de paix », a-t-il poursuivi.

« Un jour historique »

Du côté de l’opposition, le contraste est saisissant. Raila Odinga, le leader de la coalition Nasa, s’est affiché avec un large sourire à l’annonce de la décision de la Cour suprême. « C’est un jour historique, a-t-il déclaré devant les caméras de télévision. Pour la première fois dans l’histoire de la démocratie africaine, une cour a annulé une élection présidentielle. »

Reste que l’organisation d’un nouveau scrutin d’ici 60 jours risque de s’apparenter à une véritable gageure. Raila Odinga a en effet indiqué vendredi « ne plus avoir confiance » dans la Commission électorale actuelle (IEBC). Dans un communiqué, le président de celle-ci, Wafula W. Chebukati, a déclaré avoir « l’intention de procéder à des changements internes au sein de notre personnel », sans évoquer pour le moment sa démission.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique