Football : Kylian Mbappé, l’esprit de famille

Kylian Mbappé, alors attaquant de l'AS monaco, à Caen, le 19 mars 2017. © David Vincent/AP/SIPA

Kylian Mbappé a choisi le Paris-SG, qui a confirmé son transfert jeudi 31 août, pour poursuivre sa carrière. Le jeune attaquant français d’origine camerouno-algérienne (18 ans) a préféré rester en Ligue 1 : une décision pleine de sens pour le natif de Bondy, qui s’appuie un cadre familial sain et protecteur.

Par la grâce d’un semestre exceptionnel, où Kylian Mbappé a enchaîné entre novembre 2016 et juin 2017 les performances de haut niveau tout en empilant consciencieusement buts et passes décisives, l’ex-attaquant de l’AS Monaco avait affolé presque tout ce qui se fait de mieux en Europe. Le Real Madrid et le FC Barcelone en Espagne, Arsenal, Manchester City et Liverpool en Angleterre et le Paris-SG en France étaient prêts à verser une somme vertigineuse au club champion de France, bien décidé à ne pas laisser partir son prodige à moins de 150 M€.

Si le transfert s’était concrétisé fin juillet ou début août, Mbappé serait devenu le joueur le plus cher de l’histoire – avant l’arrivée de Neymar au Paris-SG pour 222 M€. Mais le club de la capitale avait fait du Brésilien sa priorité absolue. Et une fois le dossier bouclé, il s’est penché sur celui du jeune monégasque, qu’il a arraché à son principal concurrent pour 180 M€ hors bonus, mais qu’il ne versera que dans un an, puisque l’attaquant rejoint l’Île-de-France sous forme de prêt avec option d’achat. Dans l’affaire, le jeune international français touchera 18 M€ brut par saison pour les cinq prochaines années.

Ses parents et un cabinet d’avocats pour seuls conseillers

Kylian Mbappé est donc un des joueurs les plus « bankables » de la planète foot. Mais il est aussi une véritable exception. Le néo-parisien n’est sous contrat avec aucun agent, alors que certains, dont le très influent pPortugais Jorge Mendès [agent de Cristiano Ronaldo, NDLR] a plusieurs fois proposé ses services. Ses seuls conseillers sont ses parents : son père Wilfried (d’origine camerounaise), qui a notamment joué à l’AS Bondy, et sa mère Fayza (d’origine algérienne), ancienne joueuse de handball (Division 1). Et la famille Mbappé, réputée très soudée et unie, s’est seulement assuré la collaboration d’un cabinet d’avocats parisien (Verheyden & Cognard) spécialisé dans les contrats sportifs.

Ses parents sont gens qui adorent le sport

« Il est bien entouré, bien conseillé. Ses parents sont gens qui adorent le sport. Ils agissent toujours en fonction de l’intérêt de la carrière de leur fils. Quand il était à l’AS Bondy, plusieurs clubs étaient intéressés pour accueillir le gamin : Caen, Monaco, le Paris-SG et le Real Madrid. Caen a longtemps tenu la corde, mais ses parents ont choisi Monaco, car ils étaient convaincus que c’est là qu’il pourrait éclore. Et ils ont eu raison », rappelle l’ancien international camerounais Patrick Mboma, qui a joué avec Mbappé père à Bondy dans sa jeunesse.

« L’argent peut déstabiliser n’importe qui »

Quelques grosses écuries européennes avaient la surface financière pour s’acquitter de l’indemnité de transfert et de verser un salaire princier à l’attaquant. « S’ils ont choisi le PSG, c’est parce qu’ils ont estimé que sportivement, leur fils allait jouer. L’argent, cela entre en considération à partir du moment où on parle d’un footballeur jeune et qui a un talent immense. Mais les parents de Kylian ne sont pas portés par l’argent. Il a commencé à en gagner beaucoup à Monaco, il va en gagner plus au PSG, mais c’est d’abord l’aspect sportif qui prime. Avec tout ce qui se passe autour de lui, Kylian Mbappé a su garder la tête froide. À 18 ans, c’est une preuve de maturité. C’est aussi parce qu’il est entouré de gens qui sont raisonnables », ajoute Mboma.

On en connaît qui ont été dépassé par la gloire, l’argent et tout ce qui va avec, alors qu’ils semblaient stables…

Évidemment, revenir dans sa région d’origine, un souhait que Mbappé partage avec beaucoup d’autres, comporte pas mal de risques. « Il va y avoir une pression énorme autour de lui, avec tous ces chiffres. Pour l’instant, tout cela n’est pas monté à la tête du joueur, de ses parents… Mais est-ce que cela va durer ? À Monaco, il était dans un environnement tranquille, stable. Il ne gagnait pas ce qu’il va toucher à Paris. Et l’argent peut susciter des convoitises pouvant déstabiliser n’importe qui. Paris n’est pas une ville comme les autres », intervient un agent sous couvert d’anonymat.

« Il faudra suivre cela de près. Le club, ses parents vont le protéger, mais il va grandir. A priori, il a la tête sur les épaules, il est bien éduqué, mais on en connaît qui ont été dépassé par la gloire, l’argent et tout ce qui va avec, alors qu’ils semblaient stables… »

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici