Fermer

RDC : deux soldats et trois miliciens tués dans le Nord-Kivu

Par Jeune Afrique avec AFP

Des soldats des FARDC sur les collines proches de Goma, dans le Nord-Kivu, lors de la guerre contre les rebelles du M23en 2013. © Joseph Kay/AP/SIPA

Deux soldats et trois miliciens ont été tués depuis le samedi 26 août dans des combats entre l'armée congolaise et des miliciens pour le contrôle d'une localité du Nord-Kivu.

« Deux soldats et trois Maï-Maï ont été tués » au cours « de violents affrontements » depuis samedi 26 août à Lubero-centre, a déclaré le lieutenant Jules Tshikudi, un porte-parole de l’armée dans la province du Nord-Kivu. Ces combats ont confronté les forces régulières aux maï-maï Mazembe.

L’armée est parvenue à « déloger les maï-maï de la colline de Muhoro » d’où partaient leurs attaques contre des positions des forces gouvernementales, a ajouté l’officier. Le calme est revenu dans la mi-journée de lundi 28 août à Lubero-centre et ses environs.

Le territoire de Lubero est situé à 300 kilomètres au nord de Goma, dans une zone où se trouvent plusieurs groupes armés étrangers ou congolais, dont certains ont été armés par le Kinshasa lors de la deuxième guerre du Congo afin de lutter contre des combattants ougandais ou rwandais.