En vacances en Italie, Samuel L. Jackson et Magic Johnson pris pour des migrants flambeurs

Par Jeune Afrique

Samuel L. Jackson et Magic Johnson sur un banc en Toscane en août 2017. © Compte Twitter de Magic Johnson.

Lors de leurs vacances d’été en Italie, l’acteur américain Samuel L. Jackson et l’ancienne gloire de la NBA Magic Johnson ont été pris pour des migrants par certains internautes... Qui ont également cru qu'ils faisaient du shopping avec l’allocation journalière de 35 euros garantie par l'État italien.

Cet invraisemblable quiproquo remonte à une publication le 18 août sur la page Facebook du journaliste Luca Bottura, montrant les deux stars assises sur un banc après avoir fait leurs emplettes dans des magasins de luxe à Forte dei Marmi, une localité huppée en Toscane.

Une image qui était accompagnée de quelques mots censés tourner en ridicule ceux qui accusent les migrants de profiter de la solidarité italienne : « L’argent de Boldrini (l’actuelle présidente de la Chambre des députés, vivement critiquée pour sa politique progressiste envers les migrants, ndlr) à Forte dei Marmi leur sert à faire du shopping chez Prada avec nos 35 euros (l’allocation journalière aux migrants en Italie, ndlr). Partagez cette photo si vous êtes choqués ».

Mais de nombreux internautes, qui n’ont pas reconnu le duo de stars, ont visiblement eu du mal à discerner le second degré. L’image s’est rapidement répandue sur la toile, avec son flot de commentaires xénophobes et populistes. Certains ont ainsi dénoncé l’utilisation « scandaleuse » de l’allocation journalière de 35 euros aux migrants, qui leur permettrait de dévaliser les boutiques de luxe. Soulignons que l’article le moins cher de la boutique en ligne de Prada est un porte-clefs coûtant 130  euros.

« 30 % des internautes se sont indignés »

D’après Luca Bottura, qui s’est amusé à établir quelques statistiques sur sa page Facebook, « 40 % des internautes ont compris la provocation, 30 % se sont vraiment indignés et 20 % ont cru que c’était un mème raciste et que je n’avais pas reconnu Samuel Jackson et Magic Johnson ».

Même la présentatrice de télévision Nina Moric, proche de l’extrême droite et suivie par plus de 300 000 personnes sur les réseaux sociaux, s’est indignée sur sa page Facebook : « Voir dans des localités touristiques comme Forte dei Marmi et Milan des immigrés qui campent sur nos bancs avec nos 35 euros, c’est vraiment trop ». Likée plus de 15 000 fois, la publication a rapidement suscité les moqueries des internautes. Nina Moric a depuis assuré avoir également voulu faire « une expérience sociologique »…

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici