Libye : l’ancien Premier ministre Ali Zeidan libéré dix jours après son enlèvement

Par Jeune Afrique avec AFP

Ali Zeidan à la tribune des Nations unies, à New York, lorsqu'il était Premier ministre de la Libye, le 25 septembre 2013. © Frank Franklin II/AP/SIPA

Les proches de l'ancien Premier ministre libyen Ali Zeidan ont confirmé sa libération mercredi. L'ex-chef du gouvernement avait été enlevé il y a dix jours par un groupe armé à Tripoli, la capitale libyenne.

« M. Zeidan a été libéré mardi soir. Il est en très bonne santé et il devrait quitter aujourd’hui , mercredi 24 août, la Libye », a indiqué à l’AFP Karam Khaled, un de ses amis, sans donner plus de détails sur les circonstances ou ses conditions de détention. Il avait accusé mardi une milice loyale au Gouvernement d’union nationale (GNA) d’être derrière l’enlèvement.

Ali Zeidan, 67 ans, avait été enlevé le 13 août à son hôtel par des hommes armés dans la capitale libyenne peu de temps après son retour d’exil – il n’avait pas remis les pieds à Tripoli depuis son limogeage en mars 2014 – et alors qu’ils envisageait de tenir une conférence de presse pour répondre aux accusations de malversations dont il est l’objet.

Deuxième enlèvement

Après sa destitution en 2014, Ali Zeidan avait quitté le pays malgré une interdiction de voyage émise par le procureur général pour implication présumée dans une affaire de détournement de fonds publics.

Quand il était Premier ministre, Ali Zeidan avait déjà été brièvement enlevé par un groupe armé dans un hôtel de la capitale où il résidait pour des raisons de sécurité. Il avait été détenu durant plusieurs heures par des ex-rebelles.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique