Fermer

Burkina : le président Kaboré décrète trois jours de deuil national après le décès de Salif Diallo

Par Jeune Afrique

Salif Diallo en juine 2016,lors d'un voyage en Chine. © 總統府/ Flickr

Le chef de l'État Rock Kaboré a décrété mardi un deuil national de trois jours après le décès de Salif Diallo. La dépouille de l'ancien président de l'Assemblée nationale burkinabè est attendue ce mercredi à Ouagadougou.

« Suite au décès samedi 19 août 2017 à Paris en France du président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo, le président du Faso Rock Kaboré a décrété un deuil national de 72 heures allant du mercredi 23 août à 00 heure au vendredi 25 août 2017 à minuit », peut-on lire dans le communiqué de la présidence.

Le texte ajoute souligne « que durant cette période, les drapeaux sont mis en berne sur tous les édifices publics et dans les représentations du Burkina Faso à l’étranger. Les réjouissances populaires, les manifestations à caractère récréatif sont interdites ».

Enterrement à Ouahigouya 

La dépouille mortelle de Salif Diallo est attendue à Ouagadougou ce mercredi 23 août pour les célébrations, avant l’enterrement qui aura lieu vendredi à Ouahigouya sa ville natale.

Le compagnon de Blaise Compaoré jusqu’à leur divorce en 2008 s’était rendu récemment à Tunis pour se soigner, avant de rejoindre la capitale française pour un « repos médical « , selon un proche interrogé par Jeune Afrique. Il y est décédé le 19 août des suites d’une longue maladie. À Ouagadougou, des milliers de burkinabè, de tous bords politiques, ont défilé au lendemain de sa mort à son domicile pour lui rendre un dernier hommage en l’absence de sa dépouille.