Fermer

Arsène Wenger et la panenka programmée d’Aliko Dangote

par

Damien Glez est dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè

Arsène Wenger et la panenka programmée d’Aliko Dangote © Damien Glez/JA

L’homme le plus riche d’Afrique veut s’offrir le club britannique d’Arsenal et dribbler son entraîneur indéboulonnable. On ne pourra pas lui reprocher d’avoir joué la surprise...

Il y en a qui, pour leur anniversaire, s’offrent une pizza quatre fromages au restaurant du coin ou la contrefaçon convaincante d’un iPhone 4. À tout juste 60 ans, Aliko Dangote a d’autres caprices. Le PDG nigérian de Dangote Group a annoncé dans un entretien à Bloomberg qu’il se verrait bien acheter à l’Américain Stan Kroenke le club de football anglais d’Arsenal.

Après tout, comme en témoigne le récent transfert du Brésilien Neymar au Paris Saint-Germain, la planète foot est devenue une sorte de Monopoly sur gazon où les clubs et les joueurs se négocient comme des cacahuètes, à la vitesse de l’éclair et avec le retentissement médiatique de la foudre. Après tout, le Nigérian Aliko Dangote a toujours clamé sa fan-attitude envers les « Gunners », surnom donné au club londonien. Après tout, dès 2010, l’homme d’affaires envisageait déjà d’entrer au capital du club à hauteur de 16 %…

Aucune pause n’est par ailleurs prévue dans la boulimie de Dangote. »

Dangote a la surface financière pour conclure ce genre de deal. Et il aime que ça se sache. En 2007, il contredisait le magazine Forbes qui écrivait que l’animatrice américaine Oprah Winfrey était la personne « noire la plus riche du monde ». Le Nigérian s’insurgea et mis les points sur les « i » : selon lui, il était non seulement la personne la plus riche d’Afrique, mais aussi « bien, bien plus riche qu’Oprah ». Dix ans plus tard, le même Forbes indique que qu’Aliko Dangote vient de perdre 54 places dans le classement annuel des patrimoines planétaires, passant du 51e rang des plus grandes fortunes du monde au 105e.

Pas besoin, pour autant, d’organiser un “dangothon” pour lui sauver la mise. Le Nigérian reste l’homme le plus riche du continent, 94 places devant le Sud-Africain Nicky Oppenheimer. Si sa fortune est passée de 15,4 milliards de dollars en 2016 à 12,2 milliards en 2017, c’est en partie en raison de la dévaluation du naira, la monnaie du Nigeria. Aucune pause n’est par ailleurs prévue dans la boulimie de Dangote qui a annoncé récemment l’acquisition de l’usine Peugeot au Nigeria, la construction d’une méga-raffinerie à Lagos ou encore des investissements d’un milliard de dollars dans la filière rizicole.

Avant même d’être le patron de l’entraîneur français Arsène Wenger, le milliardaire annonce qu’il le limogera. »

Bluff ou pas, Arsenal ressemble à une simple cerise sur le gâteau de l’homme d’affaire nigérian. Celui-ci semble si sûr de son fait qu’il a déjà annoncé son programme à la tête du club. La mesure la plus médiatique fait déjà du bruit : avant même d’être le patron de l’entraîneur français Arsène Wenger, le milliardaire annonce qu’il le limogera. L’indéboulonnable coach des Gunners depuis plus de 20 ans, qui vient de prolonger son contrat de deux ans, a cependant le temps de voir venir puisque le milliardaire n’entend pas faire d’offre d’achat avant que sa raffinerie ne soit achevée. Procrastinateur, le supporter fortuné des Gunners ? Il y a plusieurs années, le PDG prévenait qu’il serait probablement à la tête du club d’ici… 2020. Le serpent de mer de l’ambition nigériane a le temps de replonger plusieurs fois…