Gabon : pourquoi le nouveau gouvernement comporte deux ministres délégués aux Gabonais de l’étranger

Emmanuel Issoze-Ngondet, l'actuel Premier ministre gabonais et ex-ministre des affaires étrangères, à la 71e Assemblée générale des Nations Unis, le 24 septembre 2015. © Jason DeCrow/AP/SIPA

C’est une étrangeté qui aura peut-être échappé aux yeux de certains. Le nouveau gouvernement gabonais, nommé lundi, comporte deux ministres délégués chargés des Gabonais de l’étranger, auprès du ministre des Affaires étrangères : Irène Lindzondzo et Sylvie Léocadie Nzaou. Voici pourquoi.

Selon une indiscrétion d’un membre du nouveau gouvernement, un décret devait être publié dans la journée de mardi 22 août pour préciser les attributions exactes des deux postes. Une des deux nommées sera ainsi chargée plus spécifiquement de la Francophonie, tandis que la seconde occupera des fonctions plus larges concernant les Gabonais de l’Étranger.

Sylvie Léocadie Nzaou  était jusqu’ici magistrate, présidente de la cour d’appel d’Oyem, tandis qu’Irène Lindzondzo était déjà ministre déléguée, chargée du Tourisme et de l’Industrie.

L’équipe gouvernementale comporte 38 ministres, contre 40 pour l’ancienne équipe, dont 12 ministres délégués. Les principaux postes demeurent inchangés.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique