Selon le HCR, les réfugiés sud-soudanais sont plus d’un million en Ouganda

Par Jeune Afrique avec AFP

Au Soudan du Sud, un humanitaire mesure le bras de ce jeune garçon afin de savoir s'il souffre de malnutrition. © Kate Holt/AP/SIPA

Selon le HCR, le haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés, le nombre de Soudanais fuyant les combats en Ouganda a dépassé le million. Dans un communiqué publié jeudi 17 août, l'organisation lance également un nouvel appel à l'aide adressé à la communauté internationale.

Il y a près d’un an déjà, en septembre 2016, l’ONU publiait un rapport qui indiquait que « le nombre de réfugiés sud-soudanais ayant trouvé refuge dans les pays voisins avait franchi la barre de 1 million ». Avant d’ajouter que le Soudan du Sud rejoignait la Syrie, l’Afghanistan et la Somalie « dans le groupe des pays ayant produit plus d’un million de réfugiés ».

Des dizaines de milliers de Soudanais du Sud ont été tués et des millions déplacés à cause d’un conflit qui s’est déclenché en décembre 2013, moins de trois ans après l’indépendance du pays. Plus de deux millions de Soudanais du Sud au total ont fui dans les pays voisins − généralement le Soudan, l’Éthiopie, le Kenya, la République démocratique du Congo (RDC) et la République centrafricaine − et deux autres millions ont été déplacés à l’intérieur de ce jeune État.

Le HCR demande des moyens supplémentaires

Les témoignages des Sud-soudanais qui continuent à affluer vers les pays voisins sont poignants. « Les personnes arrivées récemment continuent de parler de violence barbare, avec des groupes armés qui apparemment incendient des habitations avec des civils à l’intérieur, tuent des gens devant leur famille, se livrent à des agressions sexuelles et enlèvent les garçons pour les enrôler de force », rapporte le HCR dans son communiqué.

Dans le même cri d’alarme, l’agence de l’ONU a averti qu’ « avec l’arrivée des réfugiés par milliers, la quantité d’aide que leurs agents peuvent distribuer diminue de jour en jour ». Le HCR estime qu’il aura besoin de 674 millions de dollars (576 millions d’euros) cette année pour aider les réfugiés en Ouganda, mais déplore que seul un cinquième de ce montant ait été jusqu’ici accordé.

Le PAM, le programme alimentaire mondial a de son côté été forcé en juin de diminuer de moitié les rations distribuées aux réfugiés du Soudan du Sud en Ouganda.