Mali : un soldat et un Casque bleu tués après des tirs contre un camp de l’ONU à Douenza

Par Jeune Afrique avec AFP

Des militaires africains de la Minusma lors d'une cérémonie à Bamako, en juillet 2013. © Harouna Traore/AP/SIPA

Un Casque bleu et un soldat malien ont trouvé la mort lors de l'attaque lundi 14 août d'un camp de la mission de l’ONU au Mali (Minusma) à Douenza, dans le centre du pays. Deux assaillants ont été tués.

« Nous déplorons la perte d’un Casque bleu tué ce matin au Mali […] lors de l’attaque par des assaillants armés d’un camp de la Minusma, dans la ville de Douenza, ont déclaré les Nations unies dans un communiqué ce lundi 14 août. Un soldat malien a également été tué lors de l’attaque et un autre soldat de la paix a été blessé. »

L’attaque a débuté lundi vers 5h30 du matin, lorsque des « hommes armés non identifiés » ont tiré sur le camp depuis « une colline adjacente », rapporte la Minusma. Un deuxième groupe d’assaillants, qui se dirigeait à pied vers un autre camp de la force onusienne, a ensuite ouvert le feu, entraînant la riposte des Casques bleus.

Du renfort pour sécuriser la ville

« Deux des assaillants ont été tués et le plan d’attaque des terroristes a échoué. Nous avons envoyé un renfort pour sécuriser la ville », a précisé une source militaire malienne.

Malgré l’intervention d’une force militaire internationale, censée chasser les groupes jihadistes du pays, des pans entiers du territoire échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères. Celles-ci sont régulièrement la cible d’attaques meurtrières.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici