Tunisie : le déficit de la balance commerciale s’aggrave

Le port de Radès à Tunis, vu du ciel. © Citizen59/CC/Flickr

Les chiffres publiés ce jeudi 10 août 2017 par l'Institut national de la statistique confirment les difficultés actuelles de l'économie tunisienne.

Le déficit de la balance commerciale en Tunisie s’est établi à 8,6 milliards de dinars (3,066 milliard d’euros) pour la période allant de janvier jusqu’à fin juillet 2017, contre 6,856 milliards de dinars sur la même période en 2016, soit une hausse de 25,84%. Ce déficit croissant s’explique par la hausse des importations (+18,8%), et ce en dépit de l’augmentation des exportations (+15,9%).

Si le solde de la balance commerciale tunisienne est positif avec la France (+1747,3 MD), la Libye (+443,4 MD) et le Royaume Uni (+150,2 MD), ça n’est pas le cas sur le premier semestre de 2017 avec la Chine (-2378,5 MD), l’Italie (-1156,8 MD) et la Turquie (-1014,8 MD).

Par ailleurs, le déficit de la balance énergétique tunisienne s’établit à 2122,6 MD (soit un total de 24,6% du total du déficit constaté) contre 1859,2 MD durant les sept mois de l’année 2016.

Des difficultés économiques importantes pour la Tunisie

La Tunisie connait depuis six ans des difficultés économiques importantes, entre hausse des dépenses publiques et chutes des recettes, d’où le recours par les autorités tunisiennes à l’aide de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

Ces difficultés ont eu un impact important sur le déficit budgétaire. Proche de l’équilibre en 2010, il a dépassé 6% du PIB en 2013 avant de décroître à 4,9% en 2014 et 2015, puis de remonter à 6% en 2016. La dette publique tunisienne est passée de 40% du PIB en 2010 à plus de 60% en 2016.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici