Le holding de la famille Maersk lance un fonds d’investissement dans les infrastructures en Afrique

Par Jeune Afrique

Travaux de construction du pont Henri Konan Bédié, à Abidjan. © Olivier pour Jeune Afrique

Le holding A.P. Moller, qui contrôle l'armateur géant A.P. Moller-Maersk, a annoncé, mercredi 9 aout, avoir lancé un nouveau fonds d'investissement dans les infrastructures en Afrique, rapporte Reuters.

Le fonds, qui a été lancé en partenariat avec le fonds de pension PKA (Pensionskassernes Administration A/S), PensionDanmark et la caisse de retraite des médecins du Danemark, a déjà reçu des engagements de 550 millions de dollars et ambitionne de lever 1 milliard de dollars.

Le fonds sera dirigé par les anciens hauts cadres de Maersk Kim Fejfer, Lars Reno Jakobsen et Joe Nicklaus Nielsen, ainsi que par Jens Thomassen, qui quitte la direction de Denham Capital.

Avant de rejoindre le holding, Kim Fejfer dirigeait APM Terminal, filiale de Maersk qui gère des ports et a investi dans des infrastructures portuaires dans des pays d’Afrique sub-saharienne comme le Nigeria et le Ghana.

« Nous sommes ravis d’avoir créé une nouvelle entreprise prometteuse dans notre portefeuille, dotée d’une équipe solide qui possède les capacités adéquates et l’expérience nécessaire pour gérer des investissements dans les infrastructures des marchés émergents » s’est réjoui Robert Maersk Uggla, directeur général d’A.P. Moller Holding.

A.P. Moller Holding est un fonds créé en 1953 par le fondateur d’A.P. Moller Maersk et détenu par la famille Maersk, qui gère un portefeuille d’environ 20 milliards de dollars. Le holding détient 41,5% des parts et 51% des droits de vote de la société cotée Maersk.