Fermer

Athlétisme : le Sud-Africain Wayde Van Niekerk dans la légende ?

Le Sud-Africain Van Niekerk célèbre son record du monde à Rio, le 15 août 2016. © David J. Phillip/AP/SIPA

Usain Bolt ayant « raté » sa sortie, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk peut-il être la star incontestable de ces Jeux de Londres ? Pour cela, il doit s’imposer mardi soir sur le 400 mètres, voire descendre sous la barre des 43 secondes, ce qu’aucun athlète n’a jamais fait.

Il y a un peu moins d’un an, le 14 août 2016, Wayde Van Niekerk devenait champion olympique du 400 mètres, en améliorant au passage le record du monde, vieux de 17 ans, de l’Américain Michael Johnson. Le Sud-Africain venait d’avaler le tour de piste en 43 secondes et 3 centièmes, soit 15 centièmes de mieux que son prédécesseur. Un véritable exploit.

Avec des records personnels à 9 secondes 94 centièmes sur 100 mètres, 19 secondes 84 centièmes sur 200 mètres, 30 secondes 81 centièmes sur 300 mètres (autre record du monde), et 43,03 secondes 3 centièmes sur 400 mètres, Wayde Van Niekerk est sans doute le sprinteur le plus complet de la planète. À Londres, aux championnats du monde 2017, qui se déroulent jusqu’au 13 août, le natif du Cap est donc très attendu, d’autant qu’il a décidé d’y doubler 200 mètres et 400 mètres.

Une concurrence très forte

Qualifié facilement pour les demi-finales dans la première épreuve, il s’attaque à la finale dans la seconde mardi 2 août, avec pour seul objectif l’or des championnats du monde. La concurrence sera toutefois rude. Le Sud-Africain de 25 ans a gagné sa demi-finale en 44 secondes 22 centièmes, devant le Botswanais Baboloki Thebe (44″33), mais le meilleur chrono est pour le Bahaméen Steven Gardiner (43″89), devant le Jamaïquain Nathon Allen (44″19).

Et que dire de l’autre Bostwanais, Isaac Makwala, qui s’affiche comme un autre concurrent ? Vainqueur de la troisième demie, il a dominé le demi-tour de piste en 44 secondes et 30 centièmes et doublait, comme Van Niekerk, le 400 mètres et le 200 mètres. Il a toutefois dû déclarer forfait dans cette dernière épreuve, sans doute pour des problèmes gastriques.

Les forces en présence en finale du 400 mètres à Londres

Passer sous les 43 secondes ?

Fin juillet, lors du meeting de Monaco, Wayde Van Niekerk avouait son ambition de passer sous les 43 secondes sur 400 mètres. « Je pense à 42 quelque chose mais après la virgule, je ne sais pas quoi mettre comme chiffre. Je suis très près, c’est une de mes ambitions de faire tomber le record sous la barrière. Il me faut la bonne course, les bonnes conditions. »

« La bonne course » peut-elle avoir lieu à Londres ? La fatigue laissée dans les séries du 200 mètres lundi 7 août, risque de jouer contre le Sud-Africain. La météo peut également avoir un impact, alors que la pluie est prévue sur la capitale britannique au moment de la finale. Cependant la concurrence pourrait aider le natif du Cap et sa forme du moment n’est plus à démontrer, avec trois records personnels établis en juin sur 100, 200 et 300 mètres.

Les records de Wayde Van Niekerk avant la finale de Londres

Avec Steven Gardiner et, surtout, Isaac Makwala en embuscade, le premier 200 mètres pourrait en outre être avalé dans des temps records et pousser Van Niekerk dans ses retranchements, l’obligeant à tutoyer son record du monde, voire à le dépasser. Il n’a couru que deux fois le tour de piste ces derniers mois en compétition, passant chaque fois largement sous les 44 secondes. Reste à franchir un dernier cap.

 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro