Fermer

Foot : comment Erdogan est devenu fan d’Adebayor

Emmanuel Adebayor à l'entraînement, à Londres, le 3 avril 2013. © Matt Dunham/AP/SIPA

En quelques mois, Emmanuel Adebayor a su s'imposer dans le club d’Istanbul Basaksehir, en Turquie, au point de décrocher les faveurs de son plus fervent supporter...

Recep Tayyip Erdogan a beau avoir beaucoup à faire avec la presse et l’opposition, il n’en trouve pas moins le temps de satisfaire sa passion pour le football – il fut joueur semi-professionnel dans sa jeunesse pendant laquelle il avait gagné le surnom d’ « imam Beckenbauer ». Et le chef de l’État turc est connu pour être un fervent supporter de l’Istanbul Basaksehir, un modeste club qui s’est hissé à la seconde place du championnat de 2016-2017, et où évolue depuis peu un certain Emmanuel Adebayor (33 ans).

L’emblématique capitaine des Éperviers du Togo, qui a rejoint en janvier dernier après être resté sans employeur pendant sept mois cette formation sans palmarès après avoir évolué dans les meilleurs clubs européens (Monaco, Arsenal, Real Madrid, Manchester City, Tottenham) y est devenu incontournable, grâce à ses buts, ses passes décisives et son implication.

Adebayor qualifie Basaksehir pour la Ligue des Champions

Mercredi dernier, en barrage pour la Ligue des Champions, Adebayor, grâce à un but et une passe décisive, a contribué à la qualification des siens (2-0, 3-3 à l’aller), sous les yeux d’Erdogan. Lequel a gentiment conseillé aux dirigeants de Basaksehir de prolonger de deux ans le contrat du Togolais, qui doit s’achever le 30 juin 2018. Et comme on ne refuse rien à l’homme fort du régime, un accord, selon nos sources, serait proche.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro