L’actu du 4 août en direct : Sheka, police égyptienne, élections au Rwanda, Oscar Pistorius…

Par Jeune Afrique

Chaque jour, suivez notre fil actu. © Jeune Afrique/Piktochart

Retrouvez toutes les informations de ce vendredi 4 août dans notre fil d'actualité en direct.

20h13 – RDC : la Monusco a remis le chef rebelle Sheka aux autorités congolaises

Le chef de guerre Ntabo Ntaberi, plus connu sous le pseudonyme de Sheka, a été remis vendredi aux autorités congolaises, neuf jours après sa reddition auprès de la mission de l’ONU à Kinshasa. Un communiqué de la Monusco précise qu’il était accompagné « de deux combattants du NDC (Nduma Defense of Congo), qui se sont également rendus ». Depuis 2011, ils étaient visés par un mandat d’arrêt délivré par la justice congolaise pour crimes contre l’Humanité, dont des viols massifs et des recrutements d’enfants.

D’après le communiqué de la force onusienne, « ils seront incarcérés, en attente de leur procès, dans un lieu auquel les services de la Monusco pourront avoir accès, afin de s’assurer que sa détention se déroule dans le respect des normes internationales relatives au droit de l’Homme ».


15h35 – Égypte : trois ans de prison pour 50 policiers ayant fait grève

Un tribunal égyptien a condamné cinquante policiers à trois ans de prison pour avoir fait grève, a indiqué ce vendredi 4 août le journal gouvernemental Al-Ahram. Ils ont été également condamnés à payer une amende de 6 000 livres égyptiennes (près de 300 euros) par un tribunal du Sud-Sinaï, dans l’est du pays, a précisé le journal sur son site Internet. Les policiers avaient observé une grève en janvier 2017 pour protester contre la réduction du nombre de leurs jours de vacances et auraient « menacé de violence » leurs supérieurs, selon Al-Ahram.


15h05 – Afrique du Sud : l’ancien champion paralympique Oscar Pistorius est sorti de l’hôpital

L’ancien champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius, qui purge une peine de prison pour le meurtre de sa petite amie, est sorti ce vendredi 4 août de l’hôpital de Pretoria où il avait été admis en observation pour la nuit de jeudi à vendredi, a appris l’AFP du porte-parole des services pénitentiaires, Logan Maistry, qui s’est toutefois refusé à « communiquer sur l’état de santé des prisonniers ». Selon le site d’informations sud-africain News24, Oscar Pistorius s’était plaint de douleurs à la poitrine et avait été transporté en ambulance, jeudi, de la prison d’Atteridgeville, à l’ouest de Pretoria, vers un hôpital de la capitale.


15h – L’Éthiopie lève l’état d’urgence en vigueur depuis octobre 2016

Les autorités éthiopiennes ont levé ce vendredi 4 août l’état d’urgence instauré en octobre 2016 pour faire face à une vague de manifestations anti-gouvernementales sans précédent. Débutées fin 2015, ces manifestations avaient été violemment réprimées par les forces de l’ordre (940 morts). 21 100 personnes avaient été arrêtées dans le cadre de l’état d’urgence, lequel avait été prolongé de quatre mois en mars 2017. Sur ce total, les deux-tiers ont été relâchées après avoir suivi un programme de « rééducation », mais 7 700 sont encore sous le coup de poursuites judiciaires.


14h15 – Aide humanitaire : l’UE annonce une rallonge de 9 millions d’euros pour le Mali et la Centrafrique

Une enveloppe supplémentaire de 9 millions d’euros a été annoncée ce vendredi par la Commission européenne, afin de porter assistance aux populations civiles déplacées au Mali et en Centrafrique. « Cette aide va contribuer à pourvoir des biens de première nécessité − tels que de la nourriture et des médicaments aux populations −, et soutenir les organisations humanitaires qui travaillent dans les zones touchées par les conflits », a déclaré dans un communiqué Christos Stylianides, le commissaire chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises.

Au total, l’aide européenne dévolue à l’Afrique occidentale et centrale s’élève désormais à environ 254 millions d’euros depuis le début de l’année.


12h30 – Afrique du Sud : Oscar Pistorius en observation à l’hôpital

Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius, condamné à six ans de détention pour le meurtre, en février 2013, de sa petite amie Reeva Steenkamp, a été conduit jeudi 3 août à l’hôpital où il a dû passer la nuit en observation, a-t-on appris de source pénitentiaire. « Ce matin (jeudi), il a subi un examen médical. Il devait à l’origine rentrer mais il va être gardé en observation pendant la nuit », a déclaré à l’AFP le porte-parole des services pénitentiaires, Logan Maistry. Oscar Pistorius se serait plaint de douleurs à la poitrine, selon le site d’informations News24.


11h05 – Gambie : Yahya Jammeh et ses proches se voient retirer leurs passeports diplomatiques

Les autorités gambiennes ont retiré les passeports diplomatiques de l’ex-président Yahya Jammeh, de son épouse et de plusieurs de ses anciens ministres, a annoncé jeudi 3 août à l’AFP le ministère des Affaires étrangères gambien.


10h55 – RD Congo : 251 personnes, dont 62 enfants, victimes d’exécutions dans le Kasaï, selon l’ONU

Quelque 251 personnes, dont 60 enfants, ont été victimes d’exécutions sauvages entre mars et juin 2017 dans la région du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo (RDC), selon un rapport de l’ONU publié ce vendredi 4 août. Ces exécutions auraient été perpétrées par des agents de l’État, des milices ou des rebelles. Ce bilan a été dressé par une équipe d’enquêteurs du Haut-commissariat des droits de l’Homme de l’ONU sur les massacres ethniques dans la région du Kasaï, indique un communiqué du Haut-commissariat.


10h50 – Togo : l’opposition dans la rue pour réclamer une limitation du nombre de mandats présidentiels

Plusieurs milliers de partisans de l’opposition ont participé jeudi 3 août à une marche à Lomé pour exiger une réforme constitutionnelle limitant le nombre de mandats présidentiels et pour réclamer une modification du mode de scrutin.


10h45 – Maroc : le président soudanais Omar el-Béchir en visite privée à Tanger

Le président soudanais, Omar Hassan el-Béchir, est arrivé à Tanger, jeudi 3 août, pour une visite privée. Il s’est directement dirigé vers le palais du roi Salmane d’Arabie Saoudite qui séjourne dans la ville depuis le 24 juillet.

L’annonce de sa visite a suscité l’indignation des défenseurs des droits de l’homme au Maroc, le président soudanais se trouvant sous le coup de deux mandats d’arrêt internationaux émis par la Cour pénale internationale (CPI) en 2009 et 2010 pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et génocide perpétrés au Darfour.


10h30 – Nigeria : 40 personnes accusées d’homosexualité traduites en justice à Lagos

Le gouvernement de l’État de Lagos a traduit en justice, jeudi 3 août, 40 personnes arrêtées le 29 juillet lors d’une soirée clandestine, dont 12 mineurs, « accusées » d’homosexualité, considérée comme un délit passible de 14 ans de prison au Nigeria. 28 adultes, tous de sexe masculin, étaient présents devant la cour de Justice de Lagos, après une garde à vue de quatre jours. Ils sont accusés « d’avoir commis des actes homosexuels et d’avoir encouragé des hommes à se rencontrer pour perpétrer des faits contre-nature ». De leur côté, les mineurs ont comparu à huis clos devant une autre Cour, sans qu’aucun détail ne soit dévoilé à la presse. Tous les accusés ont plaidé non coupable, et sont désormais libérables sous caution (500 000 nairas, soit 1 150 euros) en attendant leur procès.


10h10 – Afrique du Sud : une nouvelle vidéo accablante au procès de deux fermiers blancs accusés d’avoir enfermé un Noir vivant dans un cercueil

Une nouvelle vidéo montrant un ouvrier de ferme noir à moitié enfermé dans un cercueil et molesté par deux hommes a été présentée jeudi 3 août devant le tribunal de Middelburg en Afrique du Sud où sont jugés deux fermiers blancs accusés de tentative de meurtre. Willem Oosthuizen et Theo Martins Jackson, poursuivis pour kidnapping, agression et tentative de meurtre sur la personne de Victor Mlotshwa en août 2016, avaient été arrêtés quelques mois plus tard après la diffusion d’une première vidéo manifestement filmée par l’un d’entre eux. Jeudi 3 août 2017, une nouvelle vidéo de deux minutes tout aussi choquante a été présentée devant le tribunal. Victor Mlotshwa est à moitié enfermé dans le cercueil et implore ses agresseurs de ne pas le tuer. Au moins deux voix d’hommes autour de lui l’accusent en afrikaans, langue de la minorité blanche en Afrique du Sud, d’avoir volé des câbles sur leur propriété. Malgré ses pleurs de terreur, les deux hommes tentent de l’immobiliser et de fermer le cercueil. Les deux accusés plaident non coupable.


9h55 – Soudan : violences et incendies dans un immense camp de réfugiés dans le centre du pays

Des violences ont éclaté jeudi 3 août et des incendies étaient allumés au Soudan dans le plus grand camp de réfugiés de Soudanais du Sud, le camp de Khor Al Waral, qui abrite environ 50 000 personnes, a-t-on appris auprès du chef de la police de l’État du Nil Blanc (centre), le général Eltieb Gourashi. Environ 410 000 Soudanais du Sud fuyant la guerre civile qui déchire depuis plus de trois ans leur pays se trouvent actuellement au Soudan.


9h45 – Présidentielle au Rwanda : les bureaux de vote ont ouvert

Les Rwandais ont commencé à voter ce vendredi matin 4 août pour une élection présidentielle promise au sortant Paul Kagame, qui dirige ce pays de la région des Grands Lacs d’une main de fer depuis 1994, a constaté une journaliste de l’AFP. Au total, quelque 6,9 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour ce scrutin opposant Paul Kagame, 59 ans, à deux candidats peu connus des Rwandais qui ne semblent pas en mesure l’inquiéter. Paul Kagame est l’homme fort du Rwanda depuis que le Front patriotique rwandais (FPR) a renversé en juillet 1994 le gouvernement extrémiste hutu ayant déclenché le génocide qui a fait 800 000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsi. En 2003 et 2010, M. Kagame avait été élu président avec plus de 90% des voix. Il est crédité du spectaculaire développement, principalement économique, du Rwanda. Mais il est aussi accusé de bafouer la liberté d’expression et de réprimer toute opposition.


9h30 – Notre sélection des 10 infos à connaître pour débuter la journée, c’est ici : JA, la newsletter du 4 août.