Maroc : Saadeddine El Othmani annonce une série de réformes à la suite des critiques de Mohammed VI

Par Jeune Afrique avec AFP

Le chef de gouvernement marocain, Saadeddine El Othmani, lors d'une conférence de presse au siège de son parti, le PJD, le 21 mars 2017. © Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

Le chef du gouvernement marocain a annoncé jeudi 3 août la mise en place de six projets de réformes pour « corriger les irrégularités en matière de gestion de la chose publique », soulevées quelques jours plus tôt par le roi Mohammed VI dans son discours du Trône.

Moins d’une semaine après un discours télévisé du monarque marocain, particulièrement critique envers la classe politique et l’administration, le chef du gouvernement Saadeddine El Othmani a annoncé la mise en place d’un programme « réaliste, opérationnel et rapide » pour corriger les « dysfonctionnements et irrégularités » soulevés par Mohammed VI.

Il s’agit de six mesures visant à mettre à exécution le contenu du discours royal. Parmi elles, figurent la réforme de l’administration, la promotion de l’investissement ou encore la simplification des procédures administratives.

Des propositions « concrètes » attendues de la part des ministères

Le chef du gouvernement a également affirmé que les différents départements ministériels devront faire dans les « prochains mois » des propositions « concrètes » qu’elles soumettront à son cabinet pour mettre en oeuvre les directives.

Fin juillet 2017, à l’occasion d’un discours marquant le 18e anniversaire de son accession au trône, le roi Mohammed VI avait tenu classe politique et institutions pour responsables des problèmes de développement que connaissent certaines régions, tout en louant le dynamisme du secteur privé.

Les principaux responsables sécuritaires du royaume s’étaient réunis mardi à Rabat pour examiner « les moyens permettant la mise en oeuvre des différentes instructions royales », selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.