Gambie : Yahya Jammeh et ses proches se voient retirer leurs passeports diplomatiques

Par Jeune Afrique avec AFP

Yahya Jammeh saluant ses derniers supporteurs avant de prendre l'avion pour Malabo en Guinée, le 21 janvier 2017. © Jerome Delay/AP/SIPA

Les autorités gambiennes ont retiré les passeports diplomatiques de l'ex-président Yahya Jammeh, de son épouse et de plusieurs de ses anciens ministres, a annoncé jeudi 3 août à l'AFP le ministère des Affaires étrangères gambien.

Le gouvernement gambien a retiré « les passeports diplomatiques à des membres de l’ancien régime dont le président Yahya Jammeh, son épouse Zeinab Jammeh et d’anciens ministres », a déclaré jeudi 3 août à l’AFP Saikou Ceesay, porte-parole du ministère des Affaires étrangères gambien.

« Cette liste concerne 271 personnes qui ne jouissent plus d’immunités diplomatiques. Elles doivent rendre leurs passeports diplomatiques quand elles cessent d’être des diplomates gambiens », a ajouté Saikou Ceesay.

Jammeh soupçonné d’avoir détourné plus de 50 millions de dollars

Yahya Jammeh est soupçonné par les autorités gambiennes d’avoir détourné plus de 50 millions de dollars (environ 44 millions d’euros), avant son exil en Guinée équatoriale en janvier 2017, après 22 ans au pouvoir. Une commission chargée d’enquêter sur ses biens a été mise en place en mai.

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici