Côte d’Ivoire : le canadien WestBridge Mortgage coiffe au poteau le tunisien Banque de l’Habitat dans la reprise de la BHCI

Par - À Abidjan

Une agence de la BHCI à Daloa, dans le centre-ouest de la Côte d'Ivoire. © www.bhci.ci

Après plusieurs mois de suspense, le groupe bancaire tunisien Banque de l'Habitat ne sera finalement pas le repreneur de l'établissement bancaire Banque de l'Habitat de Côte d'Ivoire (BHCI), a-t-on appris mercredi à l'issue du Conseil des ministres.

Le mercredi 2 août en conseil des ministres, le Président Alassane Ouattara a validé le plan de reprise de 51% de la participation publique dans la BHCI par le spécialiste canadien de placements hypothécaires WestBridge Mortgage Reit. Le processus de la privatisation est ainsi enclenché et devrait s’achever avant la fin de l’année.

« Les Canadiens de WestBridge Mortgage étaient opposé aux Tunisiens de la Banque de l’Habitat. Ce sont les Canadiens qui ont remporté la mise. L’État s’est fait assister par un cabinet international pour la sélection du repreneur », a expliqué Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement.

Après la Banque Nationale du Canada, qui est présente dans le capital du groupe de bancassurance NSIA, WestBridge sera le deuxième canadien a débarquer dans le secteur financier et bancaire local.

Stratégie

Dans la stratégie de privatisation des parts de l’État dans la BHCI, il est prévu la cession de 51 des 55% de parts de l’État au profit d’un professionnel du milieu de la Banque. Les 4,9% de parts résiduelles devraient être cédées au personnel.

Avec un capital de 6,7 milliards de francs CFA, la BHCI reste sous-capitalisée selon les normes de la Banque centrale qui impose aux établissements bancaires de la région un capital minimum de 10 milliards de francs CFA.