Yerim Sow reprend Tigo Sénégal à la place de Kabirou Mbodje

Par Jeune Afrique

Millicom opère en Afrique sous la marque Tigo. © Vincent Fournier/JA

Le processus de vente du numéro deux des télécoms sénégalais à Wari a été annulé. Tigo Sénégal sera finalement vendu à un consortium contrôlé par Yerim Sow, Xavier Niel et la famille Hiridjee.

Dans un communiqué parvenu à Jeune Afrique le 31 juillet, Tigo, filiale de Millicom, a annoncé avoir mis un terme à l’accord de cession de Tigo Sénégal à Wari annoncé en février dernier. Le groupe sénégalais de transfert d’argent avait prévu de payer 129 millions de dollars à Millicom pour ce rachat. Selon nos informations, la société de Kabirou Mbodje ne serait pas parvenue à réunir les fonds nécessaires à la finalisation de l’opération.

Dans le même communiqué, Tigo annonce un nouvel accord de cession de sa filiale sénégalaise, cette fois en faveur d’un consortium formé de Teylium Telecom (contrôlé par Yerim Sow), NJJ (holding de Xavier Niel) et de Sofima (véhicule d’investissement en télécommunications géré par le Groupe Axian de la famille Hiridjee). La somme convenue n’a pas été indiquée et l’opération reste soumise aux approbations des autorités de tutelle.

Des spécialistes des télécoms

Alors que Wari était étranger au secteur des télécoms, les trois nouveaux repreneurs en sont des spécialistes. Yerim Sow connaît bien le domaine, dans lequel il fait son retour après y avoir fait fortune (il avait notamment fondé ce qui est aujourd’hui MTN Côte d’Ivoire). Xavier Niel contrôle notamment l’opérateur télécom Free en France et Monaco Telecom. La famille Hiridjee s’occupe quant à elle de Telma, numéro un malgache des télécoms.

Tigo est aujourd’hui le deuxième opérateur de téléphonie mobile au Sénégal. Il affichait, fin septembre 2016, 3,9 millions de souscripteurs pour une part de marché de 24%.