Fermer

Kenya : la maison du vice-président William Ruto attaquée par des hommes armés

Par AFP

Le vice-président kenyan William Ruto, le 26 juillet 2015, à Nairobi au Kenya © Ben Curtis/AP/SIPA

La maison du vice-président kényan William Ruto a été attaquée par des hommes armés samedi dans la région d'Eldoret (nord-ouest du Kenya), à dix jours d'élections générales qui s'annoncent serrées et tendues, a-t-on appris de sources sécuritaire et policière.

« M. Ruto et sa famille ne se trouvaient pas chez eux au moment de l’attaque, dont les motivations sont inconnues et lors de laquelle un policier d’élite chargé de la sécurité a été grièvement blessé », ont indiqué à l’AFP un haut responsable de la sécurité et un policier sous couvert de l’anonymat.

« Des hommes armés ont lancé une attaque, tiré sur un policier et volé son arme », a déclaré à l’AFP le responsable de la sécurité.

Des forces de sécurité « importantes » ont été déployées et ont pénétré dans l’immense propriété, qui compte plusieurs bâtiments. Ces forces ont entendu un coup de feu après leur arrivée et tentent de déterminer si un ou plusieurs assaillants se trouvent toujours sur les lieux.

« Une opération sécuritaire est en cours », a précisé la source policière.

William Ruto est le colistier du président Uhuru Kenyatta pour les élections générales du 8 août, dix ans après les pires violences électorales de l’histoire du Kenya indépendant (1.100 morts). La vallée du Rift, dans laquelle se trouve la région d’Eldoret, avait été une des régions les plus affectées par ces violences fin 2007-début 2008.

Lors des élections d’août, qui s’annonce serrées alors que la tension électorale est déjà très haute, MM. Kenyatta et Ruto tenteront d’obtenir un second mandat face au candidat de l’opposition, Raila Odinga, et son colistier, Kalonzo Musyoka.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro