Fermer

Tourisme : le Royaume-Uni sort la Tunisie de sa « zone rouge »

Par Jeune Afrique

Des policiers tunisiens devant l'ôtel Imperial Marhaba, le 29 juin 2015. © Darko Vojinovic/AP/SIPA

Le gouvernement britannique a annoncé ce mercredi 26 juillet que la majorité de la Tunisie, dont Tunis et les destinations touristiques majeures, ne font désormais plus partie des zones formellement déconseillées par le ministère des Affaires étrangères.

Jusqu’ici, le gouvernement britannique déconseillait formellement à ses ressortissants de voyager en Tunisie. La majorité du territoire, dont Tunis et les destinations touristiques majeures, ne font désormais plus partie des zones déconseillées, a annoncé le gouvernement britannique dans un communiqué.

Quelques zones restent néanmoins formellement déconseillées, parmi lesquelles le mont Chaambi et la zone frontalière avec la Libye.

Capture d'écran des conseils aux voyageurs britanniques © www.gov.uk

Baisse relative du risque terroriste

Les restrictions de voyages avaient été instaurées après les attaques terroristes du musée du Bardo et de Sousse en 2015, au cours desquels 31 ressortissants britanniques avaient été tués. « Après avoir soigneusement étudié les conditions en Tunisie – dont la menace terroriste et les progrès réalisés par les forces de l’ordre tunisienne – le gouvernement a décidé de changer ses conseils aux voyageurs », peut-on lire dans le communiqué.

Le gouvernement précise toutefois que « les terroristes sont toujours susceptibles de mener des attaques en Tunisie, comme dans beaucoup d’autres pays ».

Les chiffres de 2017 de l’Office national du tourisme tunisien montrent une légère reprise de l’activité touristique, en berne depuis 2015.  Avec 231 336 visiteurs internationaux en janvier et 190 966 en février, le nombre de touristes a augmenté respectivement de 19,8% et 38% sur un an.

 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro