L’actu du 24 juillet : crise des migrants, Pétrole nigérian, Angola, Haftar à Paris, Buhari à Londres, Jeux de la francophonie…

Par Jeune Afrique

Chaque jour, suivez notre fil actu. © Jeune Afrique/Piktochart

Retrouvez toutes les informations de ce lundi 24 juillet dans notre fil d'actualité en direct.

20h – Côte d’Ivoire : le patron de Randgold Resources s’insurge contre l’orpaillage clandestin 

Le Sud-Africain Dennis Marc Bristow, patron de Randgold Resources et propriétaire de la mine d’or de Tongon, la plus importante de Côte d’Ivoire, a dénoncé ce lundi Abidjan le développement de l’orpaillage « illicite et clandestin ». Selon Dennis Bristow, cet orpaillage pourrait menacer la construction d’une mine de classe mondiale en Côte d’Ivoire : « Il y a d’évidence une complicité avec des personnes évoluant à un certain niveau de responsabilité. Il est important qu’une décision gouvernementale soit prise de façon radicale », a-t-il martelé. Il appelle également à « faire la différence entre l’orpaillage traditionnel et organisé qui existe dans le code minier et des clandestins ni foi ni loi ».


19h – Près de 300 migrants secourus au large de la Libye

Au moins 278 personnes qui tentaient de rejoindre l’Europe par la mer ont été secourus au large des côtes ouest de la Libye et ramenés à terre, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la marine libyenne. Selon un témoin cité par l’AFP, les passeurs auraient emmené l’embarcation en haute mer avant de l’abandonner après avoir échangé le moteur contre un autre défectueux celui-là.

Ce nouveau sauvetage intervient alors que les représentants du groupe de contact sur la route migratoire en Méditerranée centrale se sont réunis ce lundi à Tunis. Les ministres de l’Intérieur et représentants de la Tunisie, de la Libye, de l’Algérie, de la France, de l’Italie, de Malte et d’Allemagne, ainsi que des représentants de l’Union européenne, du Tchad, du Niger et du Mali ont assuré vouloir renforcer leur coopération en matière de gestion des flux migratoires. « Nous devons approfondir notre solidarité et notre responsabilité collectives. Un pays seul ne peut faire face à ce phénomène de migration, nous devons faire front ensemble », a notamment souligné Dimitris Avramopoulos, commissaire européen à la migration. Un front commun dont « l’approche ne peut être sécuritaire » uniquement, a insisté le ministre tunisien de l’Intérieur, Hédi Majdoub, qui a plaidé pour une approche « globale, avec un grand aspect social, un grand aspect économique et souvent culturel ».


18h – Pétrole : le Nigeria accepte de s’aligner sur la réduction de l’offre pour faire remonter le prix du baril

Comme cela avait été évoqué il y a quelques jours, le Nigeria a accepté de se joindre aux baisses de l’offre de pétrole lorsque sa production sera remontée à 1,8 million de barils de brut par jour – sa production étant actuellement de 1,6 millions de barils quotidiens -, selon un communiqué de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) dont les membres se sont réunis à Saint-Pétersbourg, en Russie. Le Nigeria et la Libye, les deux principaux producteurs de pétrole sur le continent africain, avaient été exemptés jusque-là des mesures appliquées depuis novembre visant à la réduction de l’offre de pétrole brut – le but étant de faire repartir le prix du baril à la hausse. Les pays membres de l’Opep qui appliquaient déjà ces mesures, ont également assuré vouloir le faire avec plus de rigueur. L’objectif est de renverser la tendance observée depuis plusieurs semaines d’une baisse du prix du baril, passé sous la barre des 50 dollars.


16h30 – RD Congo : la nomination de Olenghankoy à la tête du CNSA exacerbe les divisions de l’opposition

L’opposant Joseph Olenghankoy a été désigné samedi pour prendre la tête du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA) de la Saint-Sylvestre, censé mettre un terme à la crise politique en République démocratique du Congo. Une nomination qui a fait bondir les membres du Rassemblement, la plateforme de l’opposition.


16h – Le patron d’Alibaba promet 10 millions de dollars aux entrepreneurs africains

Jack Ma, président et fondateur du site de e-commerce Alibaba, a annoncé la création d’un fonds de 10 millions de dollars pour les jeunes entrepreneurs africains. « L’argent est déjà disponible. C’est le mien, donc je n’ai pas besoin d’obtenir d’autorisation », a-t-il lancé dimanche 23 juillet, lors du sommet Youth Connekt Africa, co-organisé par le gouvernement rwandais et la CNUCED, à Kigali. Ce fonds devrait entrer en activité avant la fin de l’année.


15h30 – Maroc : trois médias prennent un carton jaune pour leur couverture des manifestations dans le Rif

Le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle vient de sanctionner deux chaînes, SNRT et Medi1TV, pour avoir diffusé des images trompeuses sur les contestations en cours dans le Rif. Il a aussi estimé que Med Radio avait tenu des propos portant atteinte à la dignité des manifestants.


14 h – [Décryptage] Angola : la campagne est ouverte pour la succession de Jose Eduardo dos Santos

En Angola, la campagne pour les élections législatives du 23 août prochain est officiellement lancée. A l’issue du scrutin, le parti ayant remporté l’élection désignera le prochain président de l’Angola, qui succédera à Jose Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 1979. Jeune Afrique fait le point sur les mécanismes et les enjeux de ce scrutin historique pour le pays.

⇒ Angola : l’après-dos Santos divise

⇒ Angola : les prochaines élections législatives, une perestroïka à l’angolaise


13h45 – Nigeria : quatre personnes tuées dans un attentat suicide dans un camp de déplacés

Le double attentat suicide a eu lieu dimanche soir à 23h20, heure locale, dans un camp de déplacés proche de Maiduguri, la capitale du nord-est du Nigeria, selon des services de sécurité nigérians cités par l’AFP. « Deux kamikazes, un homme et une femme, se sont fait exploser au camp de Dalori 1, tuant trois personnes et en blessant 17 », avait au départ expliqué Abdulkadir Ibrahim, de l’Agence nationale de gestion des urgences (Nema). Le bilan des victimes a été revu à la hausse quelques heures plus tard : quatre personnes ont été tuées dans l’attentat.


12h35 – Libye : Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar se rencontrent à Paris

Selon un communiqué de l’Élysée publié ce lundi, le président du Conseil présidentiel libyen, Fayez al-Sarraj, et le commandant de l’armée nationale libyenne, le général Khalifa Haftar, doivent se rencontrer demain, mardi 25 juillet, pour « mener des consultations afin de contribuer à une sortie de crise en Libye ». Leur rencontre aura lieu à La Celle Saint-Cloud, en la présence du président français Emmanuel Macron.


11h05 – Une photo du président nigérian Muhammadu Buhari, hospitalisé depuis mai à Londres et qui n’a pas été vu en public depuis plus de deux mois, a été postée hier sur le compte Twitter officiel de la présidence nigériane.


10h20 –  Les Jeux de la francophonie battent leur plein à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Jeune Afrique est sur place, pour vous en donner un aperçu


10h00 – Burkina-Faso : des avancées dans l’enquête sur la mort de Thomas Sankara

Alors que plusieurs tombes ont été récemment découvertes au Conseil de l’entente, à Ouagadougou, là où Thomas Sankara et douze de ses compagnons furent abattus le 15 octobre 1987, la justice militaire burkinabè passe à la vitesse supérieure


9h40 – Centrafrique : Un casque bleu marocain tué dans le sud-est

Un Casque bleu marocain a été tué hier, dimanche 23 juillet, à Bangassou, dans le sud-est de la Centrafrique, lors de l’attaque d’un convoi militaire de la Minusca par de présumés anti-Balaka. Trois autres soldats des Nations unies ont également été blessés.


9h30 – Notre sélection des 10 infos à connaître pour débuter la journée, c’est ici : JA, la newsletter du 24 juillet.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici