Fermer

Niger : RSF dénonce la condamnation à la prison d’un journaliste critique du pouvoir

Par Jeune Afrique avec AFP

Des gardes en faction devant la maison d'arrêt de Niamey, au Niger, en juin 2013. © STR/AP/SIPA

« Une condamnation inique », s’est indignée Reporters sans frontières (RSF) suite à la peine de deux ans de prison ferme infligée le 18 juillet au journaliste Baba Alpha et à son père âgé de 70 ans.

Les deux hommes d’origine malienne sont accusés d’avoir usurpé la nationalité nigérienne à l’aide de faux papiers. Écroués depuis le 3 avril à la prison de Niamey, ils ont écopé d’une amende de 300 000 francs CFA (450 euros) et de dix ans de privation de tout droit civique et politique. Un jugement qui les déchoit de facto de la nationalité nigérienne et leur interdit d’exercer une fonction publique.

Dans un communiqué publié mercredi 19 juillet, RSF « s’insurge contre cette décision disproportionnée dont le but n’est autre que d’écarter et de faire taire un journaliste réputé pour son professionnalisme et sa vision critique de la gestion des affaires publiques ».

« Nature politique des poursuites »

Présentateur du journal de la très populaire chaîne de télévision Bonféreye, Baba Alpha « est connu pour sa liberté de ton et ses critiques acerbes envers le gouvernement », note l’organisation internationale de défense des journalistes, basée à Paris. Jusqu’à son arrestation, il était également le secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l’Information et de la Communication (Synatic) et l’ancien président de la Maison de la presse du Niger.

L’avocat de Baba Alpha a réaffirmé mardi devant la presse que son client, qui « est né et a grandi au Niger », « n’a d’autre nationalité que la nationalité nigérienne, et c’est cette nationalité qui lui a été retirée aujourd’hui ». « Par cette décision Baba Alpha est déclaré apatride, ce qui est non conforme aux conventions internationales ratifiées par le Niger et à la loi nationale », a-t-il également déclaré.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro