L’actu du 18 juillet en direct : Burkina et Côte d’Ivoire alliés face au terrorisme, fuite des capitaux en RDC, procès d’un proche de Gbagbo…

Par Jeune Afrique

Tous les jours, suivez notre fil d'actu. © Jeune Afrique/Piktochart

Retrouvez toutes les informations de ce mardi 18 juillet dans notre fil d'actualité en direct.

19h45 – Burkina Faso et Côte d’Ivoire s’affichent en alliés face au terrorisme

Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara ont co-présidé le lancement du sommet du 6e traité de l’amitié et de la coopération entre les deux pays, ce mardi 18 juillet à Ouagadougou. L’occasion pour les deux chefs d’État d’afficher leur volonté de lutter « ensemble » contre le terrorisme. « Nous devons faire face ensemble à la question de l’immigration illégale, du terrorisme, de la criminalité transnationale ainsi qu’aux défis du réchauffement climatique », a déclaré le président ivoirien. « Il est important et urgent d’œuvrer à dissiper le climat d’insécurité qui fait peser de graves menaces sur nos efforts de développement », a pour sa part affirmé son homologue burkinabè.


19h – La RD Congo confrontée à la fuite des capitaux : le gouverneur de la Banque centrale annonce des mesures

Des médias congolais ont fait état mardi 18 juillet d’une suspension des paiements de l’État au niveau de la Banque centrale du Congo (BCC). Une rumeur démentie par la BCC, mais qui trahit la fébrilité économique du pays, qui risque bel et bien d’entrer en défaut de paiement à cause de la fuite des capitaux. « L’économie congolaise se porte très mal », a même reconnu le gouverneur de la BCC, qui a annoncé une série de mesures d’urgence.


18h30 – Côte d’Ivoire : 10 ans de prison requis contre Assoa Adou, ancien ministre de Laurent Gbagbo

Le procureur de la Cour d’assise d’Abidjan a requis ce mardi une condamnation à dix ans de prison à l’encontre d’Assoa Adou, actuellement jugé pour « atteinte à la sûreté de l’État » en même temps que sept autres accusés, pour des faits remontant aux violences post-électorales en Côte d’Ivoire en 2012-2013. Le parquet a requis la reconnaissance de culpabilité sur les chefs de « complot, organisation d’une bande armée, détention illégale d’armes », a constaté l’AFP. Les avocats ont pour leur part protesté de l’innocence de leur client et jugent que les preuves sont insuffisantes pour justifier une telle condamnation.

Assoa Adou est l’un des compagnons de route de la première heure de Laurent Gbagbo. Il était à ses côtés lors de la création du Front populaire ivoirien, né dans la clandestinité, en 1982.


18h – Algérie : les bacheliers aux abonnés absents, malgré une session de rattrapage

La session exceptionnelle créée spécialement pour les retardataires et absents à la session principale du baccalauréat qui s’est déroulé du 13 au 18 juillet a été un échec. Sur les 104 000 candidats attendus, à peine 15 000 personnes se sont finalement présentés à l’épreuve. Meziane Meriane, porte-parole du Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapset), revient pour Jeune Afrique sur la polémique.


17h30 – [Interview] Sénégal : le président de la FSF accuse les hooligans dans le drame au stade Demba-Diop

« Ce qui s’est produit samedi dernier doit nous obliger à tout mettre en œuvre pour éradiquer ce fléau. Il faut prendre des mesures comme les interdictions de stade et aussi envisager de sanctionner pénalement, avec des peines exemplaires, ceux qui se livrent à des actes de violence dans les stades. » Trois jours après les violences qui ont provoqué la mort de huit personnes lors du match de la finale de la Coupe du Sénégal, samedi à Dakar, Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de Football, revient pour Jeune Afrique sur les événements. L’interview en intégralité est à lire ici.


17h10 – Notre interview de Karim Meckassoua, président de l’Assemblée nationale centrafricaine : « Le retour de Bozizé et Djotodia est possible, s’ils répondent à la justice »

Le président de l’Assemblée nationale centrafricaine revient pour Jeune Afrique sur les récentes violences survenues dans le pays, notamment à Bangassou, et met les choses au clair concernant les rumeurs qui circulent à Bangui sur l’ancien président de la République.


17h : Un programme de l’AFD accusé par des ONG de menacer les forêts d’Afrique centrale

Dans un communiqué conjoint, une coalition d’ONG congolaises et internationales, dont Global Witness, Rainforest Foundation et Greenpeace, ont appelé l’Agence française de développement (AFD) à rejeter l’un de ses projets, financé par un programme norvégien de lutte contre la déforestation dans les pays tropicaux, estimant qu’il va aggraver la déforestation au lieu de la combattre. Ce que conteste l’AFD.


15h30 – Côte d’Ivoire : suspension de la grève à Petroci

Les représentants des salariés de la Société nationale d’opérations pétrolières de Côte d’Ivoire (Petroci) ont annoncé lundi avoir suspendu leur grève « dans l’attente de nouveaux engagements au conseil d’administration du 19 juillet ». « Cette suspension montre notre bonne disposition, nous ne souhaitons pas que notre grève affecte les Jeux de la francophonie avec des pénuries de carburant et de gaz domestique », a expliqué Ange-Didier Koutouan, porte-parole du personnel et membre du Syndicat national des travailleurs des entreprises pétrolières de Côte d’Ivoire (Syntepci), contacté par Jeune Afrique.


14h20 – États-Unis : le chanteur R. Kelly dément maintenir des jeunes femmes en captivité

Suite aux révélations du site Buzzfeed, le chanteur de R’N’B R. Kelly a démenti lundi les accusations selon lesquelles il maintiendrait six jeunes femmes en esclavage, contrôlant tous les aspects de leur vie.


14h10 – Madagascar : l’incorruptible ministre des Finances Gervais Rakotoarimanana jette l’éponge

En poste depuis janvier 2015, Gervais Rakotoarimanana a annoncé ce lundi sa démission, « faute de soutien » de la part du gouvernement. « Les conditions pour amener des changements ne sont pas remplies, donc j’ai remis à monsieur le président de la République [Hery Rajaonarimampianina, NDLR], le vendredi 14 juillet, ma démission du poste de ministre des Finances et du Budget », a-t-il ainsi déclaré lors d’une conférence de presse à Antananarivo.


10h10 – Maroc : les autorités interdisent une manifestation à Al Hoceïma

Une manifestation prévue jeudi 20 juillet à Al Hoceïma, épicentre d’un mouvement de contestation qui secoue depuis neuf mois le nord du Maroc, a été interdite ce lundi par les autoritésUne décision justifiée par l’absence de « déclaration » de manifestation et une marche « de nature à porter atteinte au droit de la population à un climat sécuritaire serein ». 


9h40 – Mort de Mgr Bala au Cameroun : les évêques envisagent de porter plainte pour « assassinat »

« La Conférence Épiscopale Nationale du Cameroun va se constituer partie civile et envisage de porter plainte contre X pour assassinat de Mgr Jean Marie Benoît Bala », ont annoncé lundi 17 juillet les évêques dans un communiqué relayé sur les réseaux sociaux. Le corps sans vie du prélat avait été repêché le 2 juin dans les eaux de la rivière Sanaga. À l’intérieur de son véhicule, retrouvé le lendemain à hauteur d’un pont sur le fleuve, les policiers avaient découvert un message où était écrit « Je suis dans l’eau. » Dans les premières conclusions de l’enquête judiciaire, le procureur général auprès de la Cour d’appel du Centre avait estimé que la noyade était « la cause la plus probable du décès de l’évêque ».


9h30 – Notre sélection des 10 infos à connaître pour débuter la journée, c’est ici : JA, la newsletter du 18 juillet.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici