Fermer

Le Maroc remet à l’Italie le chef-d’oeuvre volé du peintre Le Guerchin

Par AFP

Vue de la ville de Casablanca, le 23 mai 2003 au Maroc. © MEHDI FEDOUACH/AFP

Le Maroc a remis à l'Italie le chef-d'oeuvre du peintre italien du XVIIe siècle Giovanni Francesco Barbieri dit Le Guerchin (1591-1666), volé en 2014 en Italie et retrouvé à Casablanca par la police marocaine, a-t-on appris de source officielle.

Cette toile a été remise samedi au siège de la préfecture de police de Casablanca, à l’ambassadeur de l’Italie au Maroc, Roberto Natali et à une délégation sécuritaire italienne de haut niveau, a rapporté l’agence de presse MAP.

Le tableau, « La Vierge, Saint Jean l’évangéliste et Grégoire le Thaumaturge » un retable de 2,93 mètres sur 1,84 m peint par Le Guerchin en 1639, avait été dérobé en août 2014 dans l’église de Saint-Vincent de Modène.

Considéré comme l’une des oeuvres maîtresses du Gerchin, il est estimé par les experts entre cinq et six millions d’euros.

Trois hommes avaient été arrêtés après avoir tenté de vendre le tableau au prix de 940.000 euros à un riche entrepreneur marocain, à Casablanca. C’est ce dernier qui, après avoir reconnu la valeur de l’oeuvre, avait donné l’alerte. L’auteur présumé du vol, de nationalité marocaine, a quant à lui été arrêté en Italie et sera extradé vers le Maroc.

Cette opération de restitution « s’inscrit dans le cadre des efforts de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN, police) visant à interagir avec les alertes internationales sur les cambriolages d’objets de valeur », a souligné la MAP.

A cette occasion, le contrôleur général de police et chef du district de Casablanca, Hamid Bahri, a affirmé que le Maroc « entend répondre à ses obligations internationales, particulièrement en matière sécuritaire (…) et vis-à-vis de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) », toujours selon la MAP.

De son côté, l’ambassadeur italien a remercié les autorités marocaines, et souligné la grande valeur culturelle du tableau restitué.

Influencé par Le Caravage (1571-1610) et son travail sur la lumière, Le Guerchin a élaboré un style naturaliste qui lui vaudra une grande notoriété en Italie et à l’étranger.