RDC : l’ONU dénombre 80 000 déplacés en six jours de combats dans l’est du pays

Par Jeune Afrique avec AFP

Un Casque bleu égyptien assurant la sécurité des populations dans la ville de Bukavu, le 26 novembre 2014. © Abel Kavanagh/CC/Monusco

L'ONU a recensé 80 000 personnes déplacées, ces six derniers jours, dans l'est de la République démocratique du Congo. Elles fuient les combats qui opposent la milice Maï-Maï Yakotumba et l'armée congolaise dans le territoire de Fizi, au Sud-Kivu.

Le 29 juin, des combats ont éclaté entre l’armée congolaise et les miliciens Maï-Maï Yakotumba, qui ont pris le contrôle de quatre localités en un jour avant d’en être délogés et repoussés cinq jours plus tard. Les deux parties avaient utilisé des armes lourdes et légères, tuant au moins douze personnes, relate l’AFP.

« Plus de 80 000 personnes ont fui leurs domiciles suite aux combats entre l’armée et les Maï-Maï du 29 juin au 5 juillet dans le territoire de Fizi », a détaillé Maman Sidikou, chef de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), lors d’une conférence de presse à Bukavu, la capitale du Sud-Kivu. « La plupart de ces déplacés sans assistance sont regroupés essentiellement » dans trois sites, a-t-il ajouté, avant de qualifier son organisation de « préoccupée ».

3,7 millions de déplacés internes en RDC

Les Maï-Maï sont des groupes dits d’autodéfense, constitués sur une base essentiellement ethnique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour combattre les envahisseurs ougandais ou rwandais. Certains n’ont jamais désarmé. Ils sont hostiles au pouvoir de Kinshasa.

Le Sud-Kivu où se situent de nombreuses mines d’or est le lieu de divers trafics. Fin juin 2017, c’était le Nord-Kivu, lui aussi riche en minerais et métaux précieux, qui était le théâtre d’affrontements violents entre Maï-Maï et soldats congolais. L’ONU estime à 3,7 millions de personnes le nombre de déplacés internes en RDC.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique