Fermer

Qui est Kofi Siriboe, le héros de la série « Queen Sugar » produite par Oprah Winfrey ?

Kofi Siriboe dans la série « Queen Sugar ». © « Queen Sugar »/IMDB

Initialement mannequin, ce Californien d’origine ghanéenne enchaîne, depuis 2008, les rôles sur petit et grand écran. Mais c'est avec son rôle de père célibataire et fermier en herbe torturé dans « Queen Sugar » que décolle véritablement sa carrière.

Il a 23 ans et affole les midinettes dès qu’il fait son apparition. L’éphèbe Kofi Siriboe campe, depuis septembre 2016, l’un des héros de Queen Sugar. Cette série dramatique américaine, créée par la réalisatrice Ava DuVernay, réalisatrice du long-métrage Selma et du documentaire choc 13th, est produite par Oprah Winfrey − cette dernière officie d’ailleurs dans Selma , dont elle a également signé la production −.

Diffusée sur OWN (Oprah Winfrey Network), Queen Sugar est une série inspirée d’un roman éponyme de Natalie Baszile dont la principale intrigue se déroule au cœur de la Louisiane. On y suit trois frères et sœurs qui, après la mort de leur père, voient leurs existences bouleversées alors qu’ils héritent de la plantation de canne à sucre familiale. Kofi Siriboe prête ses traits au benjamin, Ralph-Angel Boderlon, repris de justice et père célibataire qui, face à ses deux sœurs, tente d’asseoir sa légitimité et son autorité quant à la gestion de la ferme paternelle.

L’actrice Rutina Wesley interprète la sœur aînée et journaliste militante Nova Boderlon. Le personnage de Charley Boderlon, la cadette, manager sportive de renom, est campé par Dawn-Lyen Gardner.

 

 

Entre drame familiale et peinture politico-sociale, Queen Sugar, dont la deuxième saison a démarré en juin dernier sur OWN, explose les compteurs en termes d’audiences. Gageons que Kofi Siriboe, dont le jeu d’acteur est plutôt convaincant, y contribue largement. Sans compter une plastique des plus avantageuses… Natif de Los Angeles, Kofi Siriboe (né Nana-Kofi Siriboe) est le fils d’un couple de Ghanéens et a deux frères, également acteurs : Kwame Boateng, 25 ans, et Kwesi Boakye, 18 ans.

S’ils portent chacun un nom de famille différent, c’est que leurs parents sont attachés à la tradition ghanéenne des familles royales Akans. Les trois frères seraient d’ailleurs les arrières petits-fils d’un roi Ashanti établi dans le district d’Ejisu-Juaben.

L’ascension d’un enfant-acteur

À 5 ans, Kofi Siriboe fait ses premiers pas devant les caméras pour les besoins d’une publicité. Ce tout premier contrat est le fruit d’une rencontre avec un agent artistique dans un centre commercial de Beverly Hills. Enfant acteur, Kofi Siriboe multiplie, dès lors, les apparitions dans des séries et long-métrages plus ou moins notables. À 18 ans, il joue dans un épisode de la série policière Les Experts : Las Vegas. « C’est le rôle qui a éveillé l’artiste qui sommeillait en moi », a-t-il confié à CNN, en septembre dernier.

Suivent des apparitions dans Whiplash, drame psychologique de Damien Chazelle ou dans Straight Outta Compton de F. Gary Gray, film qui raconte l’histoire du fameux groupe N.W.A. Siriboe n’en revient pas. Le voilà plongé dans un monde où il côtoie Ice Cube et Dr Dre, figures emblématiques du gangsta rap. Sa carrière prend un nouveau tournant quand il rejoint, en 2014, le casting de Awkward, série adolescente à succès de la chaîne MTV, pour quelques épisodes de la quatrième saison.

Se doutait-il que deux ans après, il décrocherait le Graal en officiant dans une production portée par deux icônes noires de l’industrie hollywoodienne ? « Travailler avec Ava [DuVernay] et Oprah [Winfrey] est un rêve devenu réalité. […] Je suis vraiment l’acteur le plus chanceux du monde ». Acteur chanceux mais surtout, reconnu. On le retrouvera prochainement sur grand écran, fin juillet, dans la comédie Girls Trip aux côtés de Queen Latifah ou Jada Pinkett Smith. Il y incarne le partenaire ultra-sexy de cette dernière. Voilà pour l’ascension hollywoodienne de ce jeune premier, désormais érigé au rang de sex-symbol, qui fait grand cas de ses origines ghanéennes.

Les K Brothers au Ghana

Kofi Siriboe et ses frères sont surnommés les « K Brothers » et font la fierté du Ghana où ils sont considérés par les gazettes comme « la première famille africaine d’Hollywood ». À la fin du tournage de la première saison de Queen Sugar, Siriboe annonce sur les réseaux sociaux qu’il compte se rendre au Ghana, le pays de ses parents dont il n’a jamais foulé le sol.

En décembre 2016, il embarque donc pour Accra en compagnie de Kwame Boateng et Kwesi Boakye. La fratrie n’hésite pas à documenter ce voyage à coups de photos publiées sur les réseaux sociaux.

Nana-Kofi Siriboe; It means King. 👑

A post shared by Kof (@kofisiriboe) on

Dans une interview vidéo accordée au blogueur people ghanéen Ameyaw Debrah, les trois frères racontent à quel point leur visite au Ghana est bouleversante, font part de leur goût pour le foufou, reviennent sur leur visite dans un orphelinat et évoquent aussi leur séjour à Kumasi, où ils ont rencontré leur grand-mère mais aussi l’Asantehene (roi) de cette ville de la région Ashanti. « Il nous a béni et a encouragé notre carrière à Hollywood. »

 

 

Ils terminent en dévoilant leurs différents projets. Aux États-Unis, Kofi Siriboe fait partie de ces acteurs « woke ». Ce mot d’argot américain, propre à la communauté africaine-américaine, traduit une prise de conscience et un engagement sur les problématiques liées à la question noire. L’acteur affirme d’ailleurs que, pour lui, « être noir est une bénédiction ».

En juin dernier, cet apollon au sourire ravageur clame, dans une interview à l’édition américaine du magazine Elle, son adoration pour les femmes noires. Voilà qui devrait conforter sa place de personnalité incontournable dans le cœur de ses plus ferventes admiratrices. 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro