Fermer

Paul Kagame compte renforcer la coopération entre le Rwanda et Israël

Par Jeune Afrique avec AFP

Le président rwandais Paul Kagame lors de sa visite en Israël, aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du président Reuven Rivlin, en juillet 2017. © Sebastian Scheiner/AP/SIPA

Lors d’une visite de deux jours en Israël, qui s'est achevée lundi 10 juillet, le président rwandais Paul Kagamé a déclaré vouloir développer davantage la coopération entre les deux pays, dans des secteurs tels que la technologie, l'agriculture ou la sécurité.

« Israël continue à accroître ses engagements en Afrique. C’est une tendance très positive» , a estimé le président rwandais ce lundi 10 juillet, après avoir rencontré Benyamin Netanyahu et le président israélien Reuven Rivlin. Signe que leur relation est au beau fixe, Paul Kagame a affirmé que la coopération entre l’État hébreu et les nations africaines avait « fleuri dans de nombreux domaines », dont la technologie, l’agriculture, l’énergie et la sécurité. « Nous avons hâte de renforcer notre coopération avec Israël », a-t-il ajouté.

En 2014 et 2015, les deux pays avaient signé plusieurs accords de coopération. Dans le même temps, une ambassade du Rwanda a également ouvert à Tel-Aviv.

De « grands liens » entre les deux pays

Le Premier ministre Netanyahu a pour sa part tenu à souligner les « grands liens » unissant son pays au Rwanda, « nous, qui avons connu le plus grand holocauste de l’histoire, vous, qui avez connu peut-être l’un des plus récents ».

Vous êtes pour nous le pont indispensable pour faire notre retour en Afrique

Israël considère le Rwanda comme un pays pivot dans sa stratégie de renforcement des liens diplomatiques avec le continent, qui ont longtemps été empoisonnés par la question palestinienne. « Vous êtes pour nous le pont indispensable pour faire notre retour en Afrique, pas à pas », a ainsi réaffirmé Benjamin Netanyahu à l’occasion de la visite de Paul Kagame.

Preuve de cet intense activité diplomatique, le Premier ministre israélien avait assisté en juin dernier à un sommet des dirigeants ouest-africains au Liberia. L’été dernier, il avait également effectué une tournée diplomatique dans quatre pays africains, dont le Rwanda. Des visites destinées entre autres à obtenir le soutien des pays africains dans les institutions internationales, où Israël est vivement critiquée pour l’occupation des territoires palestiniens.