Algérie : l’auteur d’un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

Par Jeune Afrique avec AFP

L'ex Premier ministre algérien, Abdelmadjid Tebboune, le 3 avril 2017 à Alger. © Sidali Djarboub/AP/SIPA

Un internaute qui avait créé un faux profil du Premier ministre algérien Abdelmadjid Tebboune a été arrêté par les services de sécurité. Les services du Premier ministre ont par ailleurs apporté un démenti formel aux informations qui avaient été publiées sur ce compte.

Le créateur du faux compte Facebook du Premier ministre algérien, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a été « appréhendé par les services de sécurité qui ont, par ailleurs, diligenté une enquête », a indiqué le bureau du Premier ministre dans un communiqué apportant également un « démenti formel » aux informations relayés par des médias puisées sur ce faux compte.

Selon Ahmed Madani, directeur de la communication du bureau du Premier ministre, l’internaute qui s’est fait passer pour Abdelmadjid Tebboune a notamment publié des informations inventées sur les activités officielles du Premier ministre. Il a notamment fait état de réunions imaginaires ou de convocations inexistantes de hauts responsables. Les raisons pour lesquelles il a créé ce faux n’étaient pas connues dans l’immédiat.

Abdelmadjid Tebboune, nommé le mercredi 24 mai à la tête du gouvernement en remplacement d’Abdelmalek Sellal, « ne possède pas de compte sur ce réseau social », et la création d’un compte Facebook pour le Premier ministre « n’est pas à l’ordre du jour », précise encore le directeur de la communication du Premier ministre.

Au moins neuf faux comptes Facebook

« Nous allons fermer le faux compte » Facebook, a assuré à l’AFP Ahmed Madani. Cependant, un compte au nom d’Abdelmadjid Tebboune, avec ses photos et ses commentaires, créé le 24 mai dernier, est encore visible aujourd’hui sur le réseau Facebook. Celui-ci est suivi par plus de 3 150 internautes. Au moins neuf autres comptes au nom du Premier ministre algérien sont également actuellement visibles sur le même réseau social.

Il a cependant confirmé que le chef de gouvernement possédait bien en revanche un compte Twitter.

Ouvert en juin dernier, ce compte Twitter suivi par 269 abonnés n’affiche que deux tweets : l’un renvoyant sur le discours de présentation du « plan d’action » du gouvernement devant l’Assemblée, l’autre félicitant les Algériens à l’occasion de l’Aïd el-Fitr.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique