Fermer

Rwanda : Paul Kagame affrontera deux candidats lors de la présidentielle

Par Jeune Afrique

Paul Kagame lors du 20ème anniversaire du génocide rwandais, à Kigali, le 10 octobre 2016. © Ben Curtis/AP/SIPA

La Commission électorale nationale (NEC) a dévoilé vendredi la liste définitive des candidats autorisés à concourir à l’élection présidentielle prévue le 4 août. Frank Habineza et Philippe Mpayimana s'opposeront au président Paul Kagame, en poste depuis 2000.

Sa candidature n’avait pas été retenue par la liste provisoire de la NEC. Pourtant, Philippe Mpayimana concourra bel et bien à l’élection présidentielle. Ancien journaliste, revenu d’exil en France, il se présente comme un candidat indépendant. Il veut profiter de la campagne pour inciter les Rwandais à sortir de l’autocensure vis-à-vis du gouvernement.  

Peu de doutes sur l’issue du scrutin

Frank Habineza se présente pour sa part au nom du Parti démocratique vert du Rwanda (RPDG), dont l’existence a été officiellement reconnue en 2013. À ce jour, le RPDG demeure la seule formation d’opposition légalement enregistrée au Rwanda. En 2015, le parti s’est fait remarquer pour son opposition à la réforme constitutionnelle, qui a permis au président de se représenter. Habineza milite également pour une réorientation de la réforme du système scolaire et de l’agriculture.

Face à eux se dresse l’inévitable Paul Kagame, qui concourt pour la troisième, et, assure-t-il dernière fois au poste suprême sous les couleurs du Front patriotique rwandais (FDR). Auréolé de succès lors du référendum constitutionnel de 2015 – le oui l’a emporté avec 98,3 % des suffrages – il devrait aisément remporter le scrutin, malgré les critiques d’organisations de défense des droits de l’homme sur sa gestion autoritaire du pouvoir.