Fermer

Afrique du Sud : nouveau scandale autour des très chères noces d’une nièce Gupta

Par Jeune Afrique avec AFP

Le richissime homme d'affaires Atul Gupta dans les rues de Johannesburg, en septembre 2010. © AP/SIPA

Une nouvelle plainte a été déposée lundi par le principal parti sud-africain d'opposition à l’encontre de la famille Gupta, proche du président Jacob Zuma. Le mariage d’une des nièces de la sulfureuse fratrie aurait été financé grâce à de l’argent public.

Alimentée par la fuite dans la presse de centaines de courriels confidentiels, la liste de scandales s’allonge autour des liens troubles entre le chef de l’État sud-africain et la richissime famille Gupta.

Le dernier en date suggère que la facture du mariage d’une des nièces de la sulfureuse fratrie Gupta en 2013 a été payée par de l’argent public, censé financer un projet agricole.

Une affaire « grotesque »

« Le fait que l’argent du contribuable destiné à venir en aide aux pauvres est soupçonné d’avoir servi à payer un mariage du client numéro 1 du président Jacob Zuma, la famille Gupta, est tout simplement grotesque », a déploré un député de l’Alliance démocratique (DA), David Maynier. Cette affaire « doit faire l’objet d’une enquête résolue et impartiale », a-t-il ajouté en déposant plainte à la police du Cap.

Les Gupta sont au cœur depuis des mois de la plupart des scandales reprochés à Jacob Zuma. L’an dernier, deux membres du Congrès national africain (ANC, au pouvoir) ont affirmé s’être vu proposer un poste de ministre par les hommes d’affaires d’origine indienne.

Le chef de l’État ne cache pas son amitié pour la fratrie, mais a toujours démenti être sous leur influence et nié toutes les accusations qui le visent.

Le mariage visé par les dernières révélations a déjà fait des vagues il y a plusieurs mois. La presse avait alors révélé que l’avion affrété par les Gupta pour transporter leurs invités avait bénéficié de passe-droits en atterrissant sur la base militaire de Pretoria et échappé à tout contrôle des autorités.