Fermer

Meridiam et Engie inaugurent un parc solaire de 30 MW au Sénégal

Panneaux solaires dans la ville de Koudougou, au Burkina Faso. (Illustration) © Renaud Van Der Meeren pour les Éditions du Jaguar

Cette ferme solaire, la deuxième inaugurée au Sénégal en moins d’un an, est actuellement l’une des plus importantes d’Afrique de l’Ouest.

Porté par l’investisseur dédié aux infrastructures Meridiam, la centrale solaire construite à Santhiou-Mekhe, dans la région de Thiès, apporte une capacité supplémentaire de 30 mégawatts au réseau électrique de la Senelec, l’opérateur public. Ce partenariat public-privé associe Meridiam à Solairedirect (filiale d’Engie) − qui s’est chargé de la construction du projet et s’occupera de sa maintenance −, ainsi qu’au Fonsis, le fonds souverain sénégalais, et à Proparco, filiale dédiée au secteur privé de l’Agence française de développement (AFD). Proparco a financé ce projet à travers un prêt de 22 milliards de francs CFA, tandis que le coût total du projet a été évalué à 27 milliards de F CFA (41,16 millions d’euros).

Deux centrales inaugurées en neuf mois

En octobre dernier, le président Macky Sall avait inauguré une première centrale solaire de 20 MW de capacité à Bokhol, financée et opérée par la plateforme française GreenWish Partners.

Puis, lors de ses vœux du 31 décembre, le Président s’était engagé à réduire de 10% le tarif de l’électricité pour les ménages en 2017, et ce grâce aux projets solaires dont le prix d’achat est compétitif par rapport aux sources d’énergie historiques du pays (fioul notamment).   

Au Burkina Faso, la Sonabel, l’électricien public, a récemment inauguré une centrale solaire de 33 mégawatts à Zagtouli, près de Ouagadougou.