Fermer

Bénin : Patrice Talon de retour en France pour des raisons médicales

Patrice Talon à l'Assemblée générale de l'ONU, le 22 septembre 2016. © Richard Drew/AP/SIPA

Le chef de l'État béninois, Patrice Talon, effectue depuis mercredi un nouveau séjour en France pour des raisons médicales. Lors de son dernier passage à Paris, fin mai, il avait subi deux interventions chirurgicales.

Patrice Talon « a indiqué aux membres du gouvernement à la fin du Conseil des ministres de mercredi 28 juin qu’il se rendait en France pour faire le point avec ses médecins suite à ses récentes opérations et qu’il serait de retour dans moins d’une semaine », explique-t-on à la Présidence. Le chef de l’État béninois a quitté Cotonou le même jour à 15 h (heure locale) par un vol privé.

Un de ses collaborateurs a confirmé à Jeune Afrique que Patrice Talon devrait séjourner en France moins d’une semaine pour effectuer un « contrôle post-opératoire ». « Il sera de retour au plus tard lundi », assure-t-il.

La carte de la transparence

Patrice Talon avait regagné le Bénin le 18 juin après trois semaines passée dans la capitale française. Son absence prolongée avait entraîné de nombreuses interrogations. Le gouvernement s’était de son côté voulu rassurant. « Le président de la République n’est pas parti précipitamment de Cotonou. Il n’est pas malade et se porte bien », avait alors assuré le ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci.

À son retour au Bénin, le gouvernement avait finalement révélé que le Président avait subi deux interventions chirurgicales. D’abord « une intervention chirurgicale au niveau de la prostate, le 26 mai 2017 », laquelle a entraîné une « complication digestive… qui a requis une deuxième intervention le jeudi 1er juin 2017 », avait indiqué un communiqué du gouvernement daté du 19 juin.

Le texte précisait que les deux opérations s’étaient « bien déroulées », que le chef de l’État était « totalement rétabli » et qu’il exerçait « pleinement ses prérogatives constitutionnelles ». « Il faut qu’il se ménage », nuance un proche.