Fermer

ONU : le budget des Casques bleus bien parti pour être baissé de 7% à la demande des États-Unis

Par AFP et

Des Casques bleus à Bangui, en Centrafrique, le 29 novembre 2015. © Andrew Medichini/AP/SIPA

Un accord de principe a été obtenu à l'ONU mercredi 28 juin pour réduire de 600 millions de dollars, soit 7,2%, le budget des Casques bleus.

Après des semaines d’intenses négociations un accord de principe a été obtenu à l’ONU pour réduire de 7% le budget des Casques bleus. Si cet accord est validé vendredi à l’Assemblée générale de l’ONU, l’organisation ne dépenserait plus que 7,3 milliards de dollars pour ses opérations de maintien de la paix l’an prochain, au lieu de 7,87 milliards actuellement, a expliqué un diplomate du Conseil de sécurité qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.

Cet accord fait suite à la demande des États-Unis de baisser fortement ces dépenses, selon l’AFP. Les États-Unis sont aujourd’hui les premiers contributeurs de ce budget, à hauteur de 28,5%. Ils voulaient réduire la facture d’un milliard de dollars, ce qui représentait une baisse de près de 13%.

Le budget des Casques bleus est renégocié chaque année pour une période allant du 1er juillet au 30 juin. Avec 8,47 milliards de dollars en 2013-2014, le financement des missions de maintien de la paix avait atteint des records avant de redescendre les années suivantes. Courbe qui ne devrait pas s’inverser cette année.

Les missions de l’ONU les plus touchées seront celles de la région du Darfour au Soudan et de la République démocratique du Congo (RDC), qui sont les opérations les plus coûteuses (plus d’un milliard de dollars chacune).

Au 31 mai 2017, on comptait plus de 95 000 Casques bleus, policiers ou soldats originaires de 126 États différents sur le terrain. Les Nations unies mènent aujourd’hui 16 missions de maintien de la paix dans le monde, dont neuf en Afrique.