Fermer

Mali : libération d’un otage suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011

Par Jeune Afrique avec AFP

Un groupe de combattants d'Al Qaïda, lié à l'organisation terroriste Ansar Dine, au Mali, à Tombouctou en 2012. © STR/AP/SIPA

Le Suédois Johan Gustafsson, enlevé par Al-Qaïda en novembre 2011 dans le nord du Mali avec le Sud-Africain Stephen Malcolm McGowan, a été libéré, a annoncé ce lundi le gouvernement suédois.

« C’est avec joie que je peux annoncer que Johan Gustafsson a été libéré et peut rentrer en Suède » a annoncé Margot Wallström, la chef de la diplomatie suédoise lundi 26 juin. L’homme avait été enlevé par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) le 25 novembre 2011 à Tombouctou. Aucun détail sur les modalités de sa libération n’a été donné, le communiqué se bornant à évoquer la coopération entre le ministère des Affaires étrangères, la police suédoise et des autorités suédoises et étrangères.

Johan Gustafsson a été libéré après cinq ans et sept mois. Il avait été enlevé à Tombouctou en même temps que le Sud-africain Stephen Malcolm McGowan et le Néerlandais, Sjaak Rijke. Un quatrième homme, un Allemand, avait été tué en tentant de résister à ses ravisseurs. Sjaak Rijke avait pour sa part été libéré par les forces françaises en 2015. On ignore en revanche ce qui concerne le sort de Stephen Malcolm McGowan, rapporte l’AFP.

« J’ai déjà parlé avec Johan, il allait bien et était très ému par tout ce qui se passe », a confié la ministre des Affaires étrangères à la radio publique SR. Selon le quotidien Expressen, l’ex-otage serait déjà rentré en Suède, une information qui n’a pas été confirmée par le ministère.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro