Fermer

Côte d’Ivoire : au moins 15 personnes tuées par les pluies diluviennes

Par Jeune Afrique avec AFP

Le plateau, quartier des affaires d'Abidjan, le 26 avril 2015. © Guillaume Binet / MYOP pour JA

Les pluies qui s'abattent depuis la fin du mois de mai sur Abidjan ont tué au moins 15 personnes et occasionné 25 blessés, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement. Ce dernier a promis la mise en place prochaine d’un schéma directeur d’assainissement du grand Abidjan « pour éviter les dégâts ».

Un premier bilan faisait état de onze personnes tuées. Mais lors du Conseil des ministres de ce mercredi, il a été revu à la hausse. « Malheureusement, les pluies des dernières semaines ont occasionné un grand nombre de décès. Nous sommes aujourd’hui à 15 décès et 25 blessés en tout », a détaillé Bruno Koné, le ministre de la Communication. Le nombre de personnes sinistrées n’est pas connu, mais il s’élèverait à plusieurs centaines.

À chaque épisode de fortes pluies, comme celui qui inonde Abidjan depuis fin mai, les principales victimes des intempéries sont les habitants des quartiers populaires de la capitale économique ivoirienne. Le manque d’infrastructures et la situation géographique de ces quartiers – situés sur des collines instables – accentuent en effet les conséquences des fortes pluies. Et lorsqu’elles sont touchées, les populations de ces quartiers n’ont pas toujours accès aux soins, faute de moyens, comme le rapporte la RTI dans un reportage diffusé fin mai.

Le gouvernement promet de réagir

Abidjan n’a pas été la seule ville touchée. Les intempéries ont notamment provoqués d’importants dégâts matériels à San-Pedro. Le deuxième port du pays, stratégique pour l’exportation de cacao, a été isolé pendant plusieurs jours après la destruction d’un pont par les pluies.

Le gouvernement, qui met en cause « le dérèglement climatique et les installations dans les zones à risques malgré toutes les campagnes de sensibilisation et quelques opérations de déguerpissement », a affirmé avoir « pris des mesures d’urgence, notamment des actions de soutien aux victimes ».

Le problème est récurrent à Abidjan. En 2016, les pluies diluviennes avaient déjà causé la mort de 16 personnes. En 2014, 39 avaient été tuées.

Concernant les mesures de plus long terme, le gouvernement promet la « finalisation » du schéma directeur d’assainissement du Grand Abidjan « en juillet 2017 ». Schéma qui doit « permettre de savoir exactement les tracés que suivent les eaux pluviales et les tracés qu’elles auraient dû suivre pour éviter les dégâts », précise Bruno Koné. Le gouvernement prévoit par ailleurs de reprendre les opérations de déguerpissement sur les zones à risque. Des opérations « d’envergure » doivent également être menées, notamment le curage des caniveaux.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro