Algérie : deux ans de prison ferme pour avoir suspendu son bébé dans le vide afin d’obtenir des « like » sur Facebook

Par Jeune Afrique avec AFP

Capture d'écran de la photo du bébé suspendu dans le vide diffusée sur les réseaux sociaux en Algérie ce jeudi 15 mai 2017. © Capture d'écran

Un Algérien a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal de Dar El Beida, lundi 19 juin, pour avoir suspendu un nourrisson dans le vide et avoir publié les images sur Facebook. Il menaçait de jeter l’enfant s’il n’obtenait pas un millier de « like ».

Il cherchait les « like » par tous les moyens. Il a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal de Dar El Beida, ce lundi.

Au cours du week-end, la photo a fait le tour des réseaux sociaux en Algérie, et provoqué une vague d’indignation. On y voit un enfant, visiblement âgé de moins de 18 mois, suspendu dans le vide depuis le haut d’un bâtiment de Bab Ezzouar. Le petit n’est retenu que d’une main, serrée dans le dos de son t-shirt.

L’auteur menaçait de lâcher l’enfant s’il n’obtenait pas au minimum 1 000 « like » sur sa page Facebook, a précisé la Direction générale de la sûreté d’Alger dans un communiqué. « Vu la gravité des faits, les services de sécurité ont diligenté une enquête pour identifier le suspect », précise le communiqué. La photo a été diffusée jeudi, et l’homme a été interpellé dès dimanche, pour être présenté devant les juges ce lundi.

Présenté en comparution immédiate, il a été reconnu coupable de « mise en danger d’un nourrisson » et de « publication de l’image de l’enfant sur internet » et condamné à deux ans de prison ferme.