Fermer

Côte d’Ivoire : un millier de personnes accueillent le corps de Cheick Tioté

Par Jeune Afrique avec AFP

Le footballeur ivoirien Cheick Tioté lors d'un entraînement à Newcastle, au Royaume-Unis, le 3 octobre 2012. © SCOTT HEPPELL/AP/SIPA

Environ un millier de personnes, dont une vingtaine d'internationaux ivoiriens, ont accueilli ce jeudi à Abidjan le corps de Cheick Tioté, rapatrié depuis Pékin, où le milieu de terrain est décédé brutalement à l'âge de 30 ans il y a dix jours.

Le joueur ivoirien Cheick Tioté a été victime d’un arrêt cardiaque fatal le 5 juin lors d’une séance d’entraînement avec son club Beijing Enterprises (2e div. chinoise). Jeudi 15 juin, près d’un millier de personnes ont accueilli son corps à Abidjan, selon l’AFP sur place. Une vingtaines d’internationaux ivoiriens ont répondu présents, parmi lesquels Bonaventure et Salomon Kalou, Kader Keita ou Wilfried Bony. Certains portaient un maillot sur lequel était inscrit « Repose en paix, Cheicky ». L’ancien sélectionneur français de la Côte d’Ivoire Hervé Renard, qui avait conduit les Éléphants, dont Tioté, à la victoire à la CAN-2015, avait également fait le déplacement.

Cheik Tioté recevra les honneurs militaires

Le cercueil du joueur a été conduit de l’aéroport d’Abidjan à une morgue avant les funérailles qui auront lieu dimanche 18 juin. Cheik Tioté recevra, dans la matinée dimanche, les honneurs militaires avant un hommage de la Fédération ivoirienne et une cérémonie religieuse. Il sera ensuite inhumé au cimetière de Williamsville, le plus grand d’Abidjan.

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations en 2015 et finaliste en 2012, Cheick Tioté avait été transféré en Chine en février, après avoir porté pendant sept ans le maillot de Newcastle United. Membre de l’équipe nationale ivoirienne durant les Mondiaux 2010 et 2014, international à 52 reprises, Tioté avait commencé sa carrière européenne à Anderlecht (Belgique) avant d’être transféré à Twente (Pays-Bas) en 2008.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro